(Paris) Une perquisition était en cours mercredi matin au siège du groupe Renault à Boulogne-Billancourt dans le cadre de l’enquête qui concerne notamment le financement d’une soirée au château de Versailles, a-t-on appris de sources concordantes.

Agence France-Presse

La perquisition est menée par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre, a indiqué une source proche du dossier confirmant une information de l’Express. « Le groupe Renault confirme qu’une perquisition de la police est en cours à son siège de Boulogne-Billancourt et qu’il collabore pleinement avec les autorités », a affirmé un porte-parole de Renault.