(Hong Kong) La maison mère des bières Stella Artois et Budweiser va introduire sa branche d’Asie-Pacifique à la Bourse de Hong Kong, et espère lever près de 10 milliards de dollars US, ce qui en ferait l’une des plus importantes introductions cette année dans le monde, selon une information de presse publiée mardi.

Agence France-Presse

La Budweiser Brewing Company APAC, branche d’Asie-Pacifique du Anheuser-Busch InBev Group, proposera 1,63 million d’actions, à un prix compris entre 40 et 47 dollars de Hong Kong (entre 5,13 et 6,03 $ US), et pourrait ainsi lever jusqu’à 76,45 milliards de HKD (9,8 milliards US), selon l’agence Bloomberg.

Les fonds levés doivent permettre à Budweiser de créer un « champion local », et aider AB InBev à réduire son endettement, a indiqué le directeur financier du groupe Felipe Dutra.

Pour compenser les difficultés que connaît le marché de la bière dans les autres régions, le groupe cherche à élargir sa présence en Asie, où il s’est imposé comme un acteur majeur en Chine grâce au rachat de marques locales qui lui a permis de toucher une clientèle plus jeune.

Le géant belgo-brésilien Anheuser-Busch, le plus grand brasseur au monde, qui avait racheté son concurrent SABMiller en 2016, a vu son bénéfice chuter de 14,7 % à 6,8 milliards US l’an passé, mais table sur une forte croissance pour cette année.

Cette introduction est par ailleurs une belle prise pour Hong Kong, qui se bat pour attirer des entreprises connues, à l’instar du géant chinois de la distribution en ligne, Alibaba, qui envisage d’y déposer un dossier.  

Si elle aboutit, la cotation de la Budweiser Brewing Company APAC serait la plus importante dans le monde depuis Uber, qui avait levé 8,1 milliards US.

Elle pourrait toutefois être dépassée par Alibaba qui, si ses plans aboutissent, pourrait lever 20 milliards US. Le mastodonte chinois avait réalisé en 2014  la plus importante introduction boursière de l’histoire, levant 25 milliards US à la Bourse de New York.