Groupe Sélection, Montoni et le Fonds immobilier de solidarité FTQ sont maintenant les propriétaires des terrains de la brasserie Molson sur la rue Notre-Dame Est à Montréal. Le montant de la transaction s’élève à 126 millions.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

À ce prix, le consortium d’acheteurs met la main sur les terrains de 1,2 million de pieds carrés « tels quels ». La démolition des bâtiments existants et la décontamination des terrains sont aux frais des acheteurs. La prise de possession des lieux est immédiate.

Cette étape du processus étant franchie, le consortium québécois peut maintenant mettre de l’avant sa vision de redéveloppement pour ce secteur de la métropole en pleine transformation, annoncent les acquéreurs dans un communiqué.

Les terrains qu’occupe actuellement la brasserie bicentenaire de Molson en bordure du fleuve feront place à un projet multi-usage. Molson y gardera ses bureaux administratifs. On prévoit la construction de 4000 à 5000 logements, ainsi que des activités commerciales et récréatives sur le site.

« Par l’implantation de son usine sur les rives du fleuve à la fin du 18e siècle, la famille Molson a été un précurseur du développement industriel à Montréal. Aujourd’hui, Groupe Sélection souhaite jouer un rôle majeur dans la transformation de ce secteur du centre-ville », dit dans un communiqué Réal Bouclin, président fondateur et chef de la direction de Groupe Sélection, premier actionnaire du consortium.

Sélection et Montoni ont d’abord été identifiés comme « acheteurs préférentiels » des terrains par Molson à la fin janvier.

Une entente de gré à gré a été entérinée le 5 juin dernier entre le consortium et la Ville de Montréal. Selon cette entente, le consortium accepte de céder à la Ville de Montréal l’équivalent de 20 % de la superficie du site pour l’aménagement d’un parc, d’une promenade fluviale, d’une école et à d’autres usages communautaires, ainsi que pour l’implantation d’entreprises et de commerces. La Ville obtiendra une partie des terrains gratuitement, mais paiera 6,7 millions pour certains lots.

Le 18 juin, le Fonds immobilier de solidarité FTQ rendait publique sa participation dans le projet. « Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir apporter la couleur et la riche expertise du Fonds immobilier à ce projet d’une valeur symbolique immense. La brasserie Molson est un témoin privilégié de l’histoire industrielle et ouvrière de la métropole », se réjouit Normand Bélanger, président-directeur général, Fonds immobilier de solidarité FTQ.

Le site industriel devient disponible en raison du déménagement prochain de la brasserie dans la zone industrielle aéroportuaire de l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil. La construction de la nouvelle brasserie a commencé en 2018. Le déménagement devrait se faire en 2021.

« Molson Coors est très attachée à son site d’origine situé sur l’île de Montréal et le processus de vente s’est fait de façon rigoureuse afin d’assurer un legs aux Montréalais dont Molson peut être fière. Nous sommes enthousiastes de voir la qualité du projet de redéveloppement proposé et nous nous réjouissons de faire partie du futur du site à titre de locataires pour notre siège social », dit Frederic Landtmeters, président et chef de la direction, Molson Coors Canada.

L’aménagement du site de la vieille brasserie se poursuivra jusqu’en 2035.