(Toronto) La Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) a affiché jeudi un bénéfice de 275 millions pour son plus récent trimestre, un résultat gonflé par la vente du principal immeuble de sa bannière Lord and Taylor à New York.

La Presse canadienne

Le détaillant a réalisé un profit de 1,15 $ par action pour le trimestre clos le 4 mai, ce qui se compare à une perte de 398 millions, ou 2,17 $ par action, à la même période l’an dernier.

En excluant les éléments non récurrents, HBC a fait état d’une perte nette normalisée de 209 millions, ou 1,14 $ par action, pour son plus récent trimestre, comparativement à une perte normalisée de 114 millions, ou 62 cents par action, au même trimestre l’an dernier.

Les ventes au détail trimestrielles ont totalisé 2,08 milliards, en baisse par rapport à celles de 2,15 milliards du même trimestre l’an dernier.

Un groupe d’actionnaires dirigé par le président exécutif de HBC, Richard Baker, a dévoilé cette semaine une offre pour racheter le détaillant et en fermer le capital, une fois que la vente de ses derniers actifs allemands aura été conclue pour 1,5 milliard.

Le groupe propose de racheter chacune des actions au prix de 9,45 $ en espèces, soit le même prix que les entités d’affaires de M. Baker ont allongé en janvier pour acheter un bloc d’actions de 10 % des mains du Régime de retraite des enseignants de l’Ontario.