WestJet Airlines a rapporté mardi une perte de 20,8 millions au deuxième trimestre, alors que l'entreprise a dû composer avec un conflit de travail avec ses pilotes, des prix plus élevés du carburant et une concurrence accrue.

LA PRESSE CANADIENNE

La perte s'est élevée à 18 cents par action - mieux que ce que les analystes estimaient. Il s'agit toutefois d'une baisse par rapport au bénéfice de 48,6 millions, ou 41 cents par action, observé l'année précédente.

Les analystes s'attendaient à ce que WestJet affiche une perte nette de 27 cents par action et une perte ajustée de 28 cents par action, selon Thomson Reuters Eikon.

Les analystes prévoyaient des revenus de 1,1 milliard, mais ils se situent plutôt en deçà de 1,09 milliard, une hausse de 2,8 % comparativement à 1,06 milliard au deuxième trimestre de l'an dernier.

La compagnie a évité une grève de ses pilotes en acceptant un processus de règlement par médiation en mai, mais l'incertitude quant à l'issue de leur différend a eu un effet négatif sur les réservations.

De plus, le coût du carburant a augmenté de 30,6 % d'une année à l'autre - une augmentation semblable à celle annoncée la semaine dernière par Air Canada.