La hausse des prix du pétrole a fait grimper le bénéfice du deuxième trimestre d'Exxon Mobil de 18 % à 3,95 milliards, mais les résultats dévoilés vendredi n'ont pas répondu aux attentes de Wall Street.

ASSOCIATED PRESS

Le cours de référence du baril de brut a augmenté de plus de 50 % par rapport à l'année dernière, mais la production de pétrole et de gaz naturel d'Exxon a glissé de 7 %, si bien qu'elle n'a pas profité pleinement de cette hausse.

Exxon a fortement dopé ses dépenses en immobilisations - un renversement de situation par rapport aux réductions qu'Exxon et les autres grandes pétrolières ont opérée après l'effondrement des prix de 2014. D'importants projets sont en cours au large de l'Amérique du Sud, en Afrique et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le vice-président principal qui supervise les activités d'exploration et de production d'Exxon, Neil Chapman, a indiqué que le deuxième trimestre représentait un creux et que la production allait augmenter au cours du reste de l'année.

Cependant, Exxon s'attend désormais à ce qu'une autre prévision faite par M. Chapman en mars ne se concrétise pas - celle voulant que la production de 2018 soit identique à celle de l'an dernier. Exxon a indiqué vendredi qu'elle produirait cette année l'équivalent de 3,8 millions de barils de pétrole par jour en tenant compte du gaz naturel, comparativement à une production de 4,0 millions de barils par jour pour 2017.

Pour expliquer cette révision à la baisse, M. Chapman a notamment évoqué un tremblement de terre qui a interrompu les activités en Papouasie-Nouvelle-Guinée et la faiblesse relative des prix du gaz naturel aux États-Unis, qui a ralenti ce secteur. M. Chapman a précisé que l'entreprise se concentrerait sur la production la plus rentable.

La production pétrolière d'Exxon a diminué, sur une base annuelle, dans les trois derniers trimestres et dans six des huit derniers trimestres. Jusqu'à la mi-2016, l'entreprise augmentait régulièrement sa production.

Le bénéfice d'Exxon au deuxième trimestre s'est établi à 92 cents US par action. Les analystes misaient sur un bénéfice de 1,26 $ US par action, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research. Exxon n'ajuste pas ses résultats en fonction des éléments non récurrents, comme les ventes d'actifs. Ces dernières ont totalisé 307 millions US au cours du trimestre.

Les recettes ont bondi de 27 % à 73,50 milliards US, malgré la baisse de la production de pétrole et de gaz naturel.

Les dépenses en immobilisations ont grimpé de 69 % pour atteindre 6,63 milliards US, l'exploration et les forages ayant augmenté notamment au Brésil, dans le bassin du Permien et en Indonésie.

La société établie à Irving au Texas a dépensé la plus grande partie de son bénéfice, soit 3,5 milliards US en dividendes aux actionnaires. Le cours des actions d'Exxon n'a toutefois gagné que quelques dollars depuis qu'il a touché un creux en septembre 2015, même si le prix du brut a augmenté de plus de 50 % depuis.