Kinder Morgan Canada a affiché mercredi un bénéfice net de 13,7 millions $ au deuxième trimestre, en baisse par rapport à celui de 25,1 millions $ enregistré pour la même période l'an dernier.

LA PRESSE CANADIENNE

Le profit net attribuable aux actionnaires à droit de vote restreint s'est élevé à 1,8 million $ ou 2 cents par action, comparativement à 4,2 millions $ ou 11 cents par action au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le géant pétrolier explique principalement ce recul par une radiation hors trésorerie liée à la vente imminente de son réseau d'oléoducs Trans Mountain.

L'entreprise a d'ailleurs retiré toutes ses prévisions de résultats en raison de cette transaction de 4,5 milliards $ avec le gouvernement canadien, qui s'est également porté acquéreur du projet d'expansion de Trans Mountain.

Kinder Morgan dit s'attendre à conclure cette vente avec Ottawa vers la fin du troisième trimestre ou le début du suivant, selon l'approbation des actionnaires et autorités réglementaires.

Ses recettes se sont élevées à un total de 178 millions $, contre 168,7 millions $ pour le deuxième trimestre de 2017.