Source ID:; App Source:

Les profits de Molson Coors grimpent grâce aux acquisitions

L'action de Molson Coors a encaissé un dur coup mercredi, après que les... (PHOTO ED ANDRIESKI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO ED ANDRIESKI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne

L'action de Molson Coors a encaissé un dur coup mercredi, après que les résultats trimestriels du brasseur eurent raté la cible des analystes et que les investisseurs se soient inquiétés de ne pas pleinement profiter des réductions de coûts à la suite de l'acquisition qui a fait de la société le troisième plus grand brasseur au monde.

Le titre de Molson Coors a chuté de 6,37 $, soit 4,9 %, pour clôturer à 124,00 $ à la Bourse de Toronto. À la Bourse de New York, il a même touché un creux pour les 52 dernières semaines.

Le brasseur a indiqué mercredi que ses ventes aux États-Unis avaient diminué pendant les deux premiers mois de l'année. En outre, certaines inquiétudes ont fait surface au sujet des économies de coûts puisque Molson Coors n'a dévoilé aucun chiffre trimestriel à ce sujet, a souligné l'analyste Brittany Weissman, de la firme Edward Jones.

Molson Coors a vu son bénéfice net progresser de 24 % pour atteindre 201,3 millions $ US pour le premier trimestre clos le 31 mars. En comparaison, elle avait engrangé un bénéfice de 162,7 millions $ US, ou 80 cents US par action, un an plus tôt. Dans la dernière année, Molson Coors a réalisé l'acquisition, pour 12 milliards $ US, des marques Miller et de la coentreprise MillerCoors aux États-Unis.

Cependant, si ces actifs avaient déjà fait partie de Molson Coors il y a un an, son bénéfice aurait été de 256,9 millions $ US sur une base pro forma - ce qui aurait représenté une baisse au plus récent trimestre.

En excluant les éléments non récurrents, le bénéfice ajusté s'est chiffré à 274 millions $ US, soit 1,26 $ US par action. Les analystes visaient plutôt un bénéfice ajusté par action de 1,30 $ US, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

«Avec la conclusion de la transaction MillerCoors à la fin de l'an dernier et les changements que nous apportons pour améliorer l'organisation, 2017 sera une année de transition pendant laquelle nous bâtirons une entreprise plus forte», a affirmé le chef de la direction, Mark Hunter, lors d'une conférence téléphonique.

Les revenus totaux se sont élevés à 2,45 milliards $ US. Ce chiffre d'affaires est en hausse par rapport à celui de 657,2 millions du premier trimestre de 2016 - mais en baisse par rapport à celui de 2,46 milliards sur une base pro forma.

Au Canada, Molson Coors a réalisé un bénéfice avant impôts de 23,1 millions $ US au plus récent trimestre, comparativement à celui de 146,6 millions $ US de l'an dernier, pour lequel il avait inscrit un gain tiré de la vente d'une brasserie en Colombie-Britannique.

Cependant, les ventes ont progressé et Molson a vu sa part de marché grimper au Québec et dans l'Ouest canadien.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer