Bénéfices supérieurs aux attentes chez American Express

L'émetteur de cartes bancaires American Express (AmEx), en panne de croissance,... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

L'émetteur de cartes bancaires American Express (AmEx), en panne de croissance, a dépassé les attentes au premier trimestre, grâce à une hausse des dépenses de ses clients et de ses commissions.

Le bénéfice net a certes reculé de 6,5% à 1,43 milliard de dollars mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, il est de 1,45 dollar contre 1,35 dollar espéré en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a progressé également davantage que prévu à 8,1 milliards (+1,73%) contre 7,99 milliards escomptés, selon un communiqué publié mercredi.

Hors effets de change, les revenus ont augmenté de 4%, une progression qui reflète, selon AmEx, une hausse de 6% des dépenses de la part des détenteurs de ses cartes et des commissions qu'il perçoit.

Les revenus du groupe dépendent en effet du montant des dépenses effectuées par les titulaires de ses cartes, d'où le fait qu'il cible le plus souvent des catégories socio-professionnelles supérieures.

AmEx perçoit environ une commission de 2,5% pour chaque achat effectué par le consommateur, alors que ses concurrents se reposent sur le volume des transactions à l'instar de Visa.

À Wall Street, le titre prenait 3,51% à 67,30 dollars vers 16 h 40 dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance.

AmEx, qui a perdu récemment d'importants contrats commerciaux le liant au géant de la distribution Costco, à la compagnie aérienne JetBlue et au fonds Fidelity, indique avoir réussi à attirer 3 millions de nouveaux clients.

Ses frais ont aussi explosé moins que craint: +5% contre +6% attendus par les marchés. AmEx est actuellement en train de muscler ses opérations marketing et promotionnelles pour élargir sa clientèle dans un paysage de services de paiements bousculé par le mobile.

Le groupe, dont le principal actionnaire est le milliardaire Warren Buffett, a par ailleurs réaffirmé mercredi ses objectifs financiers.

Il vise un bénéfice ajusté par action 2016 compris dans une fourchette de 5,40 à 5,70 dollars. Pour 2017, le bénéfice par action sera d'au moins 5,60 dollars».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer