Source ID:; App Source:

La Reine des neiges et Thor dopent les bénéfices de Disney

La Reine des neiges, le plus long conte... (PHOTO FRED PROUSER, REUTERS)

Agrandir

La Reine des neiges, le plus long conte de Hans Christian Andersen, s'est transformé en une véritable pépite d'or, souligne Disney.

PHOTO FRED PROUSER, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le géant américain des médias et du divertissement Disney a vu ses bénéfices trimestriels s'envoler, dopés par le succès cinématographique de son conte de Noël La Reine des neiges et les aventures de Thor, un des héros de la franchise Marvel.

Sur ces trois mois clos fin décembre, premier trimestre de son exercice décalé, le bénéfice a bondi de 33% à 1,84 milliard de dollars, selon des résultats publiés mercredi.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice ajusté ressort supérieur de 14 cents aux attentes ses analystes, à 1,04 dollar.

Le chiffre d'affaires a aussi dépassé les projections les plus optimistes en s'établissant à 12,30 milliards, en hausse de 9% sur un an.

«Nous avons eu un premier trimestre incroyablement solide», s'est réjoui le PDG Robert Iger, cité dans le communiqué.

Le Disney de Noël, La Reine des neiges, le plus long conte de Hans Christian Andersen, s'est transformé en une véritable pépite d'or, souligne Disney.

Cette histoire, la plus longue de l'écrivain danois, sur la lutte du Bien contre le Mal librement adaptée en quasi-comédie musicale par le studio américain, a déjà engrangé plus de 360 millions de dollars au box-office.

Les célèbres studios ont aussi pu compter sur un autre trésor, dont les recettes ont aussi fait grimper les profits: le deuxième opus des aventures d'un des héros les plus populaires de la franchise Marvel, Thor.

Au total, la division cinéma a vu son chiffre d'affaires monter de 23% à 1,9 milliard, avec un bénéfice opérationnel qui s'est envolé de 75% à 409 millions d'euros.

Les parcs d'attractions se sont particulièrement bien comportés, avec un chiffre d'affaires annuel en hausse de 6% à 3,6 milliards de dollars et un bénéfice d'exploitation qui a grimpé de 16% à 671 millions, grâce à une hausse des prix notamment sur son marché domestique.

Dans le rouge depuis plusieurs trimestres, la division interactive, qui recouvre notamment les activités de jeux vidéo du groupe, est redevenue rentable, avec un profit de 55 millions de dollars, indique Disney, qui est resté coi sur d'éventuelles suppressions d'emplois évoquées par la presse.

Enfin, les chaînes de télévision câblées ont vu leur chiffre d'affaires annuel progresser de 4% à 5,29 milliards de dollars, grâce notamment à la chaîne de sports ESPN malgré des audiences en baisse.

Dans les échanges suivant la clôture à la Bourse de New York, le titre prenait 1,59% à 72,90 dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer