Source ID:; App Source:

Le CN se remet d'un difficile début d'année, dit son patron par intérim

La croissance des revenus du mois de mars... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La croissance des revenus du mois de mars ne suffira pas à contrebalancer les faiblesses de janvier et février, a précisé chef de la direction par intérim du CN, mais le transporteur est engagé dans la bonne voie.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) commence à se remettre d'un des pires mois de février de son histoire, a indiqué mercredi son chef de la direction par intérim, lors d'une conférence destinée à des investisseurs.

Jean-Jacques Ruest a précisé que la performance du transporteur ferroviaire en mars s'améliorait par rapport au début de l'année, pendant lequel les conditions hivernales particulièrement rudes ont entraîné une baisse des volumes et une hausse des coûts.

Les trains accélèrent et les revenus par mille parcouru ont commencé à être positifs, ce qui devrait faire grimper le niveau de satisfaction des consommateurs.

Le CN s'est excusé pour ne pas avoir été en mesure d'assurer le transport de céréales avec fiabilité et a précisé qu'il mobilisait des trains et des travailleurs supplémentaires pour rattraper son retard.

La croissance des revenus du mois de mars ne suffira pas à contrebalancer les faiblesses de janvier et février, a précisé M. Ruest, mais le transporteur est engagé dans la bonne voie.

En outre, l'entreprise montréalaise n'a pas modifié ses prévisions pour l'exercice en cours puisqu'elle a probablement assez de temps devant elle pour se rattraper le temps perdu, a fait valoir son patron.

Le CN a commandé de nouvelles locomotives et pourra en utiliser 130 en location d'ici quelques semaines.

Il embauche aussi 2000 travailleurs, incluant des centaines de chefs de train.

D'ici le quatrième trimestre, a estimé M. Ruest, le CN devrait être de retour là où il se trouvait il y a 12 à 18 mois.

M. Ruest a été nommé chef de la direction par intérim plus tôt en mars, après que Luc Jobin se soit fait montrer la porte. Ce dernier a été à la tête du transporteur pendant environ deux ans.

Membre de l'équipe de direction du CN depuis 23 ans, M. Ruest affirme que le conseil d'administration a l'intention de prendre son temps dans ses recherches pour trouver un successeur permanent à M. Jobin.

Le candidat choisi aura pour mandat d'énergiser la société et devra montrer un sentiment d'urgence dans l'exécution de sa stratégie à long terme.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer