Source ID:; App Source:

Bombardier pourrait vendre jusqu'à 40 CS100 en Malaisie

Les avions CSeries de Bombardier ont été conçus... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Les avions CSeries de Bombardier ont été conçus spécialement pour le marché des avions monocouloirs de 100 à 149 places.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Bombardier (T.BBD.B) a signé une lettre d'intention pour la vente de 20 avions CSeries avec un nouveau transporteur malaisien, ce qui pourrait du même coup permettre à l'avionneur montréalais de se poser dans le marché de l'Asie du Sud-Est.

L'entente avec Fly Mojo Sdn Bhd prévoit une commande de 20 CS100 - qui peut transporter jusqu'à 149 passagers - dont la valeur est estimée à 1,47 milliard de dollars US. Le prix de la commande pourrait grimper à 2,94 milliards US en vertu d'options pour 20 autres appareils.

«Avec son positionnement sur un marché stratégique et ses activités, Flymojo est un jumelage idéal avec (...) le CS100», a souligné mardi le président de Bombardier avions commerciaux, Mike Arcamone, par voie de communiqué.

De son côté, le président du transporteur, Alies Anor Abdul, a estimé que le nouvel avion commercial de Bombardier - qui doit offrir des économies de carburant allant jusqu'à 20% - «transformera l'industrie de l'aviation» en Malaisie.

L'annonce a été effectuée en même temps que le lancement de Flymojo.

Bombardier n'a pas indiqué pas à quel moment la lettre d'intention du transporteur malaisien pourrait se transformer en commande ferme.

Il s'agit néanmoins d'une bonne nouvelle pour l'avionneur, qui a récemment vu Lufthansa transférer certains de ses appareils Embraer à sa filiale Austrian Airlines plutôt que d'acheter des CSeries. Le dirigeant de Qatar Airways a de plus affirmé que la CSeries ne l'intéressait plus.

«C'est un pas dans la bonne direction», a souligné Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, dans une note d'analyse envoyée par courriel.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, s'attend à ce que la lettre d'intention devienne rapidement une commande ferme, notamment parce que des représentants gouvernementaux malaisiens étaient présents lors de l'annonce.

Même si elle ne provient pas d'un transporteur majeur, la lettre d'intention de Flymojo est positive pour Bombardier aux yeux de l'analyste.

«Il s'agira du premier client de l'entreprise en Asie du Sud-Est, un marché en expansion pour l'aviation», souligne-t-il.

Bombardier a jusqu'ici enregistré des engagements pour 603 appareils, dont 243 fermes. L'avionneur souhaite obtenir 300 commandes fermes d'ici les premières livraisons de son nouvel avion commercial.

Initialement estimés à 3,4 milliards US, les coûts de la CSeries n'ont cessé d'augmenter en raison des retards pour atteindre, selon les dernières estimations, 5,4 milliards US. Les premières livraisons du CS100 sont prévues d'ici la fin de l'année 2015.

Par ailleurs, selon plusieurs analystes, le compteur du programme d'essais en vol affichait, en date de la semaine dernière, 1164 heures sur les 2400 nécessaires pour obtenir la certification de Transports Canada.

En mi-journée, à la Bourse de Toronto, le titre de Bombardier gagnait un cent, ou 0,4%, pour se transiger à 2,55$.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer