Les employés syndiqués de l'usine de Bombardier Transport à Thunder Bay menacent de déclencher la grève lundi prochain.

Marie Tison LA PRESSE

«L'entreprise a demandé une série de concessions en ce qui concerne le régime de retraite et les avantages sociaux, a déclaré le président de la section locale 1075 d'Unifor, Dominic Pasqualino, à La Presse. [...] Nous ne voulons pas travailler pour moins.» Le 3 mai dernier, les syndiqués ont confié un mandat de grève à leur syndicat à la quasi-unanimité.

L'usine de Thunder Bay compte environ 1000 employés syndiqués. Elle fabrique des voitures de train de banlieue, des voitures de métro et des tramways pour la région de Toronto. L'usine devait livrer le premier tramway en novembre prochain.

M. Pasqualino a rappelé que la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, avait promis 21 milliards de dollars pour des projets de transport en commun dans le sud de l'Ontario. «Nous pensons que nous devrions avoir du travail pour les 10 prochaines années», a-t-il fait valoir.