Source ID:; App Source:

Alitalia réduira les salaires pour éviter les compressions

L'accord d'une durée de deux ans, qui permettra... (Photo Alessandro Garofalo, REUTERS)

Agrandir

L'accord d'une durée de deux ans, qui permettra d'éviter 630 suppressions d'emplois dans le personnel au sol, prévoit cinq jours travaillés en moins par mois et une baisse mensuelle de 50 à 60 euros en moyenne dans les rétributions.

Photo Alessandro Garofalo, REUTERS

Agence France-Presse
ROME

Après plusieurs jours de négociations, les syndicats et la direction de la compagnie italienne Alitalia ont annoncé avoir conclu un accord dit «de solidarité» fondé sur des réductions de salaire pour éviter des suppressions d'emplois.

L'accord d'une durée de deux ans, qui va permettre d'éviter 630 suppressions d'emplois dans le personnel au sol, prévoit cinq jours travaillés en moins par mois et une baisse mensuelle de 50 à 60 euros en moyenne dans les rétributions.

Les mesures qui concernent 2200 employés prendront effet dès lundi prochain pour 1800 salariés alors que 400 autres postes auxquels appliquer la mesure devront être trouvés d'ici un mois.

Le nouveau PDG d'Alitalia (groupe dont Air France-KlM possède 25%), Gabriele Del Torchio s'est félicité de cette annonce, estimant que l'accord «ouvre la voie à une période de grande collaboration» entre la direction et les syndicats.

Sans le chiffrer, M. Del Torchio a assuré que l'accord permettra à l'entreprise en difficultés de faire «des économies significatives». À peine nommé en mars, le nouveau PDG a réduit son salaire de 20% et celui des autres dirigeants de 10%.

«Tout le monde a fait un excellent travail, je suis satisfait car nous avons tous renoncé à quelque chose dans l'intérêt de toutes les femmes et les hommes qui travaillent pour cette entreprise», a indiqué M. Del Torchio.

Fortement ébranlée par la chute de la demande sur le marché italien frappé par la crise, Alitalia a terminé le premier trimestre 2013 sur une perte nette de 157 millions d'euros avec un chiffre d'affaires en baisse à 729 millions d'euros et une dette qui dépasse le milliard d'euros.

Le nouveau patron d'Alitalia présentera le 27 juin au conseil d'administration un nouveau plan industriel pour la période 2013-2016.

Il a souhaité une «participation convaincue (au plan) de tout le personnel, de la direction du groupe mais aussi des organisations syndicales et des actionnaires car nous avons à coeur l'avenir de cette entreprise qui est un pilier important de l'économie italienne».




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer