Malgré les demandes des expéditeurs et des libéraux fédéraux, Ottawa ne doit pas accroître la réglementation dans le secteur ferroviaire, a soutenu mardi le pdg du Canadien National (t.cnr), Claude Mongeau.

Publié le 14 déc. 2010
Sylvain Larocque LA PRESSE CANADIENNE

Le gouvernement fédéral a mis en place un comité qui examine actuellement les services de transport ferroviaire des marchandises.

Dans un discours prononcé à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Mongeau a dit craindre que les travaux du comité ne fassent «revenir en arrière» l'industrie ferroviaire, qui a été largement déréglementée au cours des 15 dernières années.

Le dirigeant s'est dit «déçu» que les libéraux aient pressé le gouvernement, lundi, de resserrer la réglementation du secteur ferroviaire afin de donner plus de pouvoir aux expéditeurs.

Le comité d'examen a publié en octobre un rapport provisoire dans lequel il conclut que la qualité des services ferroviaires ne répond pas toujours aux attentes des clients, en raison principalement d'un manque de concurrence.

Le gouvernement de Stephen Harper n'a pas encore indiqué les suites qu'il entend donner au rapport.