Bombardier (TSX:BBD.B) et le gouverneur du Kansas ont dévoilé, vendredi, les détails d'une aide financière gouvernementale qui devrait assurer la construction de l'avion d'affaires Learjet 85 à l'installation de l'avionneur à Wichita.

LA PRESSE CANADIENNE

Suivant l'entente, l'État du Kansas accordera un financement de 27 millions $ par obligations pour des projets de modifications à l'installation de Bombardier à Wichita en vue de la production de ce nouvel avion Learjet.

Les améliorations comprennent une nouvelle installation de peinture, un centre de livraison à la clientèle, des installations d'essais en vol d'avions de série et l'agrandissement des hangars de production pour l'assemblage final des Learjet 85.

Dans un communiqué de presse, le président de la division des avions d'affaires de Bombardier, Steve Ridolfi, a affirmé que le financement du Kansas aiderait à assurer l'avenir des avions Learjet à Wichita.

De son côté, le gouverneur du Kansas, Mark Parkinson, a estimé qu'il s'agissait d'une excellente nouvelle, parce que la reprise économique dans son État était toujours en cours. Selon lui, l'entente permettra de créer des emplois et de promouvoir le secteur de l'aéronautique du Kansas.

Dans le communiqué de presse, Bombardier a assuré que les délais pour l'entrée en service des Learjet 85, prévue pour 2013, étaient respectés.

Bombardier emploie 2000 personnes à Wichita, dont 300 pour le programme du Learjet 85. Ce nombre devrait grimper jusqu'à 600 lorsque la production trouvera son rythme de croisière.

L'avionneur termine ces jours-ci de mettre à pied environ 820 personnes à Wichita, dans le cadre d'un programme de réduction d'effectif annoncé l'an dernier. Ce processus visait quelque 4700 travailleurs à travers le monde.

Les actions de Bombardier perdaient 7 cents, vendredi après-midi, à la Bourse de Toronto, et s'échangeaient à 4,68 $.