L'industrie canadienne du transport aérien pourrait perdre jusqu'à 4 millions de dollars par jour en raison de l'éruption volcanique en Islande qui a essentiellement fermé une bonne partie de l'espace aérien européen, a indiqué lundi l'analyste Robert Kokonis.

LA PRESSE CANADIENNE

M. Kokonis a calculé qu'Air Canada [[|ticker sym='T.AC.B'|]] perd environ 3 millions par jour, contre 750 000$ quotidiennement pour le voyagiste Air Transat [[|ticker sym='T.TRZ.B'|]].

M. Kokonis ajoute que les aéroports canadiens et les agences de voyages voient aussi s'envoler les revenus de touristes interessés par l'Europe, au fur et à mesure que les vols vers ce continent sont annulés.

Il estime qu'après cinq jours de chaos, l'industrie canadienne du transport aérien a perdu près de 20 millions $ et la crise pourrait avoir des répercussions à long terme sur le secteur.

Si les problèmes perdurent, ajoute M. Kokonis, certains aéroports et transporteurs pourraient même être obligés de remercier des employés.

En milieu de journée lundi, à la Bourse de Toronto, le titre d'Air Canada perdait plus de 5 pour cent de sa valeur à 2,37 $, tandis que celui d'Air Transat perdait près de 2 pour cent à 13,34 $.