Source ID:; App Source:

L'aéroport de Saint-Hubert aura son aérogare

L'aéroport de St-Hubert est le cinquième en importance... (Photo: Archives La Presse)

Agrandir

L'aéroport de St-Hubert est le cinquième en importance au Canada en ce qui a trait au nombre de mouvements aériens annuels. Ces mouvements ont augmenté de 28% en 2008.

Photo: Archives La Presse

(Montréal) Une aérogare digne de ce nom sera construite à l'aéroport de Saint-Hubert avant la fin de 2010.

La société responsable du projet, Aérocentre YHU Longueuil, espère que l'investissement de 20 millions de dollars permettra d'attirer de gros clients comme Porter Airlines.

«Cela fait un an et demi que les discussions ont commencé avec Porter, a déclaré à La Presse Affaires le président-directeur général d'Aérocentre YHU Longueuil, Gordon Livingstone, après avoir participé à l'annonce officielle du projet. Mais ils nous demandaient toujours quand nous allions avoir une véritable aérogare.»

 

Un porte-parole de Porter Airlines, Brad Cicero, n'a pas voulu faire de commentaires spécifiques sur l'établissement d'une aérogare à l'aéroport de Saint-Hubert. Il s'est plutôt montré peu ouvert à l'idée d'établir des liaisons aériennes à partir de cet aéroport.

«Nous nous concentrons sur nos activités à partir de Montréal-Trudeau, a-t-il déclaré en entrevue téléphonique. Nous voulons consolider le nombre de passagers à partir de cet aéroport.»

M. Livingstone a cependant fait valoir que Porter ira là où se trouveront les passagers. Or, tous les jours, il y a entre 250 et 300 personnes qui se déplacent entre la rive sud de Montréal et Toronto.

Aérocentre YHU Longueuil est une coentreprise créée par la société qui gère l'aéroport, DASH-L (Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil) et par une corporation privée qui cherche à développer cet aéroport, DEV-YHU.

Les partenaires investiront 20 millions au cours des trois prochaines années pour retaper un vieil immeuble des années 50 afin d'en faire une aérogare moderne et fonctionnelle. Il faudra également relier cette aérogare aux pistes actuelles.

«Sans ces installations, il est impossible d'exploiter le potentiel de l'aéroport», a soutenu le président du conseil d'administration de DASH-L, Jean Jacques Rainville, au cours d'une conférence de presse organisée hier à côté de la future aérogare. Il a rappelé que Saint-Hubert était le cinquième aéroport en importance au Canada en ce qui à trait au nombre de mouvements aériens annuels. Ces mouvements (décollages et atterrissages) ont augmenté de 28% en 2008. L'aéroport accommode à l'heure actuelle plusieurs écoles de pilotages, quelques lignes aériennes régionales comme Pascan, des vols d'avions d'affaires et des vols nolisés, notamment pour des équipes de sport professionnel. Les Bruins de Boston ont notamment utilisé cet aéroport, ce qui a fait murmurer lorsqu'on en a fait mention pendant la conférence de presse hier.

Une deuxième phase de développement prévoit la restauration de la piste principale de l'aéroport. Pour ce projet, DASH-L espère compter sur des contributions gouvernementales.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer