Source ID:; App Source:

Desjardins veut lever 500 millions

Selon Monique F. Leroux, présidente et chef de la... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Selon Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, la capitalisation de Desjardins lui permet de «se protéger contre les soubresauts de l'économie et de poursuivre sa croissance au bénéfice de ses membres et clients».

La Presse Canadienne

(Montréal) Le Mouvement Desjardins lance une nouvelle émission de parts de capital avec l'objectif d'en vendre pour 500 millions de dollars parmi les membres des caisses populaires au cours des prochains mois.

Si l'objectif est atteint, cette émission porterait à 2 milliards le capital de base recueilli de la sorte depuis deux ans par l'une des principales instances du mouvement, soit la Fédération des caisses Desjardins.

L'an dernier, la Fédération avait réalisé une première émission de parts de capital après qu'elle eut atteint 1,5 milliard, soit 300 millions de plus que l'objectif de lancement en juin 2012.

Selon Desjardins, quelque 60 500 membres des caisses ont acheté de ces parts de capital depuis deux ans, pour un investissement moyen de 25 000$.

Ces parts émises par la Fédération des caisses servent à rehausser la capitalisation de tout le Mouvement Desjardins selon les normes bancaires internationales comme celles de l'Accord de Bâle III, qui ont été resserrées depuis la crise financière de 2008.

Au Québec, Desjardins doit aussi répondre de normes de capitalisation rehaussées par l'Autorité des marchés financiers (AMF) depuis qu'il a été désigné «institution financière d'importance systémique» pour toute l'économie.

Entre autres, Desjardins ne peut grandir son actif à plus de 20 fois son capital de base, ou fonds propres dans le jargon comptable.

Dans ses plus récents états financiers, au 30 septembre 2013, ce multiple actif/fonds propres chez Desjardins cotait à 10 fois, soit la moitié de la limite permise. Son bilan indiquait 16,6 milliards en «fonds propres réglementaires», en hausse de 11% depuis la fin de l'exercice 2012.

«Parmi les plus solides au monde»

C'est ce qui fait dire à Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, que le groupe coopératif figure «parmi les institutions financières les plus solides au monde, et la qualité de sa capitalisation y est pour beaucoup».

Selon Mme Leroux, cette capitalisation permet à Desjardins de «se protéger contre les soubresauts de l'économie et de poursuivre sa croissance au bénéfice de ses membres et clients», lit-on dans l'annonce de la nouvelle émission de parts.

Pour les membres- investisseurs des caisses Desjardins, ces parts de capital ont une valeur nominale de 10$, et le montant minimum de chaque souscription est de 100$, ou 10 parts.

Le rendement au comptant de ces parts, qui s'apparentent à des obligations d'entreprises, est décrit par Desjardins comme «un taux d'intérêt déterminé annuellement». Toutefois, ce taux «ne peut excéder le plus élevé des taux suivants: 4,25% ou le rendement annuel moyen des obligations du gouvernement du Canada de cinq ans».

Selon Desjardins, l'acquisition de parts de la Fédération des caisses constitue pour les membres «un placement à long terme avec un rendement pouvant s'avérer avantageux, dans le cadre d'une diversification de leur portefeuille».

Toutefois, parce qu'il s'agit d'un revenu d'intérêt plus imposable qu'un dividende d'actions, le rendement après impôts des parts de capital de Desjardins peut varier considérablement selon le statut fiscal du détenteur (compte REER ou compte non enregistré).

-----------------

Chiffres-clés

500 millions

Valeur de la nouvelle émission de parts de capital de la Fédération des caisses Desjardins

2 milliards

Valeur totale depuis deux ans des émissions de parts de capital de la Fédération des caisses Desjardins

16,6 milliards

Quantité de capital de base (fonds propres) au bilan du Mouvement Desjardins, en date du 30 septembre 2013

60 500

60 500 membres des caisses Desjardins ont acheté des parts de capital de la Fédération depuis deux ans, pour une valeur moyenne de 25 000$.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer