La nouvelle politique agricole du Québec, promise par le ministre Béchard, pourrait ne se concrétiser qu'à la fin de 2011.

Hugo Fontaine

La dernière politique du genre remonte au début des années 80.

«L'agriculture ne se définit plus seulement par l'occupation du territoire, mais aussi par l'idée de vivre sur ce territoire-là, affirme M. Béchard. On est vraiment à la croisée des chemins pour définir un nouveau modèle d'agriculture qui la gardera à une dimension plus humaine. On ne veut pas que, dans 25 ou 30 ans, il n'y ait que cinq ou six grandes entreprises ou coopératives qui possèdent toutes les fermes.»

M. Béchard entend présenter un livre vert à l'automne, «pour tester un certain nombre de choses». Suivront des consultations jusqu'à la fin de l'hiver, puis un projet de loi complet au printemps.

Cette nouvelle loi-cadre sera l'assise de la politique agricole.

M. Béchard espère voir cette loi adoptée avant l'été 2011, «sinon on se donne jusqu'en décembre 2011», a-t-il précisé.