La confiance économique, qui avait déjà légèrement progressé en janvier dans la zone euro, a poursuivi sur sa lancée en février, portée par les consommateurs et le secteur des ventes de détail, après être restée quasi-stable depuis l'automne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice de confiance s'est établi à 102,1 points, après avoir atteint 101,4 (chiffre révisé) en janvier, selon les données communiquées jeudi par la Commission européenne.

Il retrouve ainsi les niveaux atteints en juin et juillet. Cet indice «suggère qu'un euro plus compétitif, des prix du pétrole fortement réduits et le stimulus de la BCE génèrent un environnement favorable à la croissance», écrit IHS Global Insight dans une note.

Moins optimistes, les analystes de Capital Economics y voient surtout le signe d'une «croissance lente et régulière, peu à même de réduire le risque de déflation» dans la zone euro.

Les consommateurs (+1,8 point) restent positifs sur la situation économique future mais aussi les chiffres du chômage à venir. Ils portent la progression de la confiance dans la zone avec le secteur des ventes de détail (+1,5 point) dont les chefs d'entreprise ont «des visions plus positives» sur le climat des affaires présent et futur, selon la Commission.

La confiance dans l'industrie reste stable (+0,1 point), tout comme dans la construction (+0,0), où les attentes sur les embauches sont revues à la baisse même si les carnets de commandes futurs semblent un peu plus garnis.

Dans le secteur des services, la confiance marque une légère baisse (-0,3 point) en février.

Dans les services financiers, qui n'entre pas dans la composition de l'indice, la confiance a bondi de 3,9 points après un repli de 2,7 points le mois précédent.

Par pays, la confiance a surtout progressé en Italie (+2,4 points), en France (+2,0 points) et en Espagne (+0,8 point). Elle s'est légèrement repliée en Allemagne (-0,5 point) et aux Pays-Bas (-0,5 point).