Source ID:; App Source:

Les prêts d'urgence aux banques grecques qui pourraient atteindre 60 milliards

Le dirigeant de la BCE, Mario Draghi.... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le dirigeant de la BCE, Mario Draghi.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Francfort

La Banque centrale européenne (BCE) est prête à accorder jusqu'à 60 milliards d'euros de prêts d'urgence aux banques grecques, a-t-on appris jeudi auprès d'une source proche des banques centrales.

Ce montant confirme une information du quotidien allemand Die Welt. Contactées, la BCE et la Banque centrale de Grèce se sont refusées à tout commentaire.

La BCE avait mercredi décidé de priver les banques grecques d'un autre canal de financement, en faisant sauter un régime de faveur qui leur permettait d'accéder, en offrant des garanties de mauvaise qualité, à ses opérations régulières de refinancement.

Mais le conseil des gouverneurs réuni mercredi a maintenu la procédure qui permet aux établissements hellènes d'obtenir des liquidités d'urgence auprès de la Banque centrale grecque. Cette procédure connue sous le nom d'ELA (Emergency Liquidity Assistance), constitue un des derniers ballons d'oxygène des banques grecques, qui elles-mêmes permettent à l'État grec de se financer en achetant les obligations qu'il émet.

En fixant un cadre très généreux à ce mécanisme ELA, dernier parachute, la BCE, après avoir envoyé un signal politique à Athènes, s'assure que le système bancaire grec ne sera pas pour autant à sec dans les semaines à venir.

Sur les 60 milliards disponibles dans le cadre de la procédure ELA, le bilan financier hebdomadaire de l'eurosystème publié mardi suggère que les banques grecques ont emprunté 3,5 milliards d'euros la semaine dernière, selon plusieurs analystes. La presse grecque et Die Welt évoquent un chiffre «d'environ 5 milliards d'euros» en tout ces dernières semaines.

La BCE «ne veut certainement pas prendre la responsabilité de pousser la Grèce hors de l'euro» en asséchant toutes les sources de financement, expliquait à l'AFP Dario Perkins, économiste chez Lombard Street Research.

Dans un entretien au quotidien économique Börsenzeitung jeudi, le président de la très orthodoxe banque centrale allemande Bundesbank, Jens Weidmann, a exprimé l'espoir que «des critères stricts soient appliqués (aux prêts) ELA».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer