Source ID:; App Source:

L'inflation accélère en zone euro

Face à la menace de l'inflation ainsi que... (Photo archives AP)

Agrandir

Face à la menace de l'inflation ainsi que celle d'un euro trop fort, la BCE est prête autant à un nouvel assouplissement monétaire, c'est-à-dire une baisse de taux, qu'à des mesures non conventionnelles.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

L'inflation a accéléré en avril dans la zone euro, à 0,7% sur un an, a indiqué mercredi l'office européen des statistiques Eurostat, ce qui devrait éloigner les craintes immédiates de déflation dans la région, même si les chiffres sont ressortis un peu en deçà des attentes.

Les analystes tablaient sur une inflation à 0,8% en avril, après 0,5% en mars, son plus bas niveau en plus de quatre ans.

Pour le septième mois d'affilée, l'inflation se situe sous le seuil des 1%, en raison de la baisse des prix de l'énergie (-1,2% contre -2,1% en mars).

En avril, les services devraient connaître le taux annuel le plus élevé (+1,6% contre +1,1% en mars), suivis de l'alimentation, boissons alcoolisées et tabac (+0,7% contre +1,0% en mars), et des biens industriels hors énergie (+0,1% contre +0,2% en mars), poursuit Eurostat.

Ces données devraient conforter la Banque centrale européenne (BCE) qui tablait sur une légère accélération de l'inflation en avril et avait invité à ne pas tirer de conclusions hâtives.

L'institut monétaire --qui se réunit la semaine prochaine à Bruxelles-- ne croit pas au risque de déflation, mais se dit préoccupé par le faible niveau de l'inflation en zone euro.

Mi-avril, le président de la BCE, Mario Draghi, avait décrit les effets néfastes liés à des prix trop peu dynamiques. Une hausse trop molle des prix «rend le processus d'ajustement plus difficile dans les pays sous pression», à savoir les pays du sud de l'Europe, et «complique le désendettement à la fois des secteurs public et privé», avait-il expliqué.

Face à cette menace ainsi que celle d'un euro trop fort, la BCE est prête autant à un nouvel assouplissement monétaire, c'est-à-dire une baisse de taux, qu'à des mesures non conventionnelles.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer