La Bourse de Hong Kong a clôturé la séance de mardi sur un bond de 3,44%, dans le sillage des marchés régionaux, après le bon accueil par les investisseurs du programme américain pour débarrasser les banques de leurs actifs «toxiques».

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice Hang Seng a pris 462,92 points à 13 910,34 points, dans un volume d'échanges de 63,87 milliards de dollars de Hong Kong (8,19 milliards américains).Le marché a été mené par HSBC, qui a bondi de 9,8% à 45,80 $, et contribué à hauteur de 218,20 points (presque la moitié) à la progression de l'indice Hang Seng.

Mais le marché de Hong Kong risque de se consolider dans les jours qui viennent car il a déjà gagné 8,4% cette semaine, notent les courtiers.

La durée de la récente hausse sera limitée, a prédit le directeur de DBS Vickers Securities, Peter Lai, qui s'attend à une pause de l'indice.

«Les nouvelles mesures (américaines) soutiennent HSBC en raison de son exposition aux États-unis, mais la hausse du cours devrait s'arrêter autour des 46 $ à court terme», a commenté M. Lai à Dow Jones Newswires.

Conita Hung, responsable des marchés actions chez Delta Asia Financial, s'attend à un indice qui retombera à 13 200, car il rencontrera un seuil de résistance aux alentours de 14.000, a estimé Conita Hung.

Hong Kong Exchanges & Clearing, l'opérateur de la Bourse de Hong Kong, a progressé de 7,3% à 74 $, en raison de la hausse du volume des échanges sur le marché de Hong Kong.

China Telecom a affiché une hausse de 1,9% à 3,19 $, malgré l'annonce d'une baisse de 96% de son bénéfice net 2008, à 884 millions de yuans (129,4 millions de dollars) à la suite d'une dépréciation d'actifs dans sa branche de téléphones portables.

Le groupe a estimé cependant que le récent plan de relance du gouvernement soutiendra les dépenses de consommation des ménages chinois.