Source ID:; App Source:

Centre Bell: non au rehaussement «ponctuel» des hauteurs permises

Le promoteur a déposé le mois dernier un... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Le promoteur a déposé le mois dernier un projet de 37 étages - la Tour des Canadiens 2 - qui respecte les hauteurs permises au sud du Centre Bell, soit 120 mètres.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Après des mois d'analyse, l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) s'oppose au rehaussement ponctuel des hauteurs de construction permises autour du Centre Bell.

L'organisme a déposé hier son rapport d'étude sur le projet particulier d'urbanisme (PPU) du Quartier des gares, qui doit redéfinir les environs du Centre Bell. Parmi les éléments proposés, l'arrondissement Ville-Marie suggérait de faire passer de 120 à 210 mètres la hauteur permise sur une petite parcelle au sud de l'amphithéâtre.

Rappelant que cette question est «controversée», l'OCPM estime «qu'il n'est pas souhaitable de modifier la carte des hauteurs ponctuellement et à répétition, et qu'il faut plutôt examiner l'ensemble du territoire sous étude».

«En conséquence, la commission recommande de retirer du projet de PPU la proposition de modification de la carte des hauteurs et d'entreprendre avec diligence un exercice global sur les paramètres de hauteur, de densité et d'implantation dans l'ensemble du Quartier des gares», précise l'Office.

Investissements de 2 milliards 

La question des hauteurs revêt une importance capitale pour le promoteur Cadillac Fairview, qui prévoit investir 2 milliards sur 15 ans autour du Centre Bell. 

Pendant les consultations publiques de l'OCPM, le groupe torontois a plaidé en faveur d'un rehaussement à 210 mètres sur une partie des terrains qu'il a acquis au sud de l'amphithéâtre.

«Nous sommes à planifier des investissements majeurs et il est important qu'on retrouve une flexibilité dans la planification de ces aménagements-là, sans les regarder sur une base très ponctuelle», avait fait valoir en juin Brian Fahey, président d'une firme d'urbanisme mandatée par Cadillac Fairview.

Le promoteur a finalement déposé le mois dernier un projet de 37 étages - la Tour des Canadiens 2 - qui respecte les hauteurs permises au sud du Centre Bell, soit 120 mètres. Cadillac Fairview espérait toutefois une réponse favorable de l'Office, qui lui aurait permis de revoir à la hausse la taille de son gratte-ciel.

Quoi qu'il en soit, le rapport de l'OCPM reste consultatif, et la Ville pourrait décider d'adopter le PPU du Quartier des gares sans tenir compte de ses conclusions. Les élus de Ville-Marie devraient réagir ce soir pendant le conseil d'arrondissement.

Le bureau du maire n'a pas rappelé La Presse Affaires mardi matin. Cadillac Fairview, pour sa part, «prendra le temps nécessaire pour réviser le rapport et les détails des recommandations de l'OCPM avant d'émettre des commentaires», a indiqué une porte-parole. 

Le rapport de l'OCPM s'attarde aussi à d'autres enjeux qui touchent les environs du Centre Bell, dont le renversement de circulation dans certaines rues et la construction d'un parc linéaire.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • La Tour des Canadiens 2 dévoilée

    Immobilier

    La Tour des Canadiens 2 dévoilée

    Les promoteurs de la Tour des Canadiens 2 ont dévoilé hier un projet de 37 étages, mais la taille de ce gratte-ciel pourrait être haussée au cours... »

  • Guerre de titans au centre-ville de Montréal

    Immobilier

    Guerre de titans au centre-ville de Montréal

    Un affrontement se dessine entre deux poids lourds de l'immobilier à Montréal et l'issue pourrait changer le visage du centre-ville. Une question de... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer