Exclusif

Laval: superprojet de «nouveau» centre-ville

Projet immobilier Urbania II à Laval.... (Photo fournie par la FTQ)

Agrandir

Projet immobilier Urbania II à Laval.

Photo fournie par la FTQ

Après une période de morosité liée au changement de garde à la mairie, Laval renoue avec le développement immobilier. Un projet majeur de six tours résidentielles sera lancé demain près du métro Montmorency, lequel pourrait être suivi dans quelques mois d'un tout nouveau complexe de bureaux.

La Société de développement Urbania et le Fonds immobilier de solidarité FTQ annonceront la construction du complexe Urbania 2 en présence d'élus lavallois. Ils lanceront demain la première tour de 16 étages, évaluée à 51 millions de dollars, tandis que le projet dans son ensemble est évalué à plus de 250 millions.

«On se donne un horizon de six ans, a dit le promoteur Sébastien Lessard en entrevue avec La Presse Affaires. Évidemment, on compte sur une accélération une fois que la Place Bell va ouvrir juste à côté en 2017. C'est un secteur appelé à devenir plus fébrile avec le temps.»

Le Fonds FTQ a acheté une série de terrains près du Collège Montmorency avant l'ouverture du métro, en 2007, où la première phase du complexe Urbania a été érigée. En plus de participer au développement de la phase 2, le Fonds compte aussi lancer un projet regroupant des bureaux et des commerces sur un lot adjacent dont il est propriétaire.

Les détails du volet commercial sont en train d'être finalisés avec un autre promoteur, a confié Normand Bélanger, PDG du Fonds immobilier de solidarité FTQ. Des esquisses seront présentées au cours des prochains mois.

Ce projet marquera en quelque sorte le redémarrage de l'économie lavalloise, qui a beaucoup souffert de l'arrestation de l'ancien maire Gilles Vaillancourt (accusé notamment de gangstérisme) et de la mise en tutelle qui s'en est suivie. Le nouveau maire, Marc Demers, a promis il y a deux semaines de tout mettre en oeuvre pour mettre un terme à la «paralysie» du développement sur le territoire lavallois.

Nouveau coeur lavallois

Avec la Place Bell (un nouvel amphithéâtre de 10 000 places), presque 2000 condos et de nouveaux bureaux, le secteur autour du métro Montmorency est appelé à devenir le nouveau centre-ville de Laval, estime le promoteur d'Urbania. «Il y aura une vraie vie de quartier, sous le concept du work, liveand play.»

Sébastien Lessard ne croit pas que le marché de la copropriété soit saturé à Laval, malgré la construction de milliers de nouveaux appartements au cours des dernières années. Selon les données de la Fédération des chambres immobilières du Québec, 519 condos ont été vendus au centre-ville de Laval dans la dernière année, une légère hausse de 3% sur un an. Le prix médian a grimpé de 1%, à 214 250$.

Sébastien Lessard dit avoir toujours reçu une bonne collaboration des fonctionnaires lavallois, malgré les nombreux bouleversements des dernières années. «Évidemment, la commission Charbonneau, le changement de régime et surtout la tutelle, ç'a resserré la direction au niveau des fonctionnaires, a dit Sébastien Lessard. Les délais étaient plus longs.»

Le promoteur et le Fonds FTQ sont partenaires à 50-50 dans ce nouveau projet. Le président du Fonds affirme avoir réalisé un rendement «excellent» avec la première phase d'Urbania, qui a totalisé 750 condos de 2004 à 2013.

Si les plans se déroulent comme prévu, Urbania 2 comptera jusqu'à 1150 nouvelles copropriétés. Le complexe prévoit des tours de 28 et 32 étages, fait plutôt inédit à Laval.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer