Les Canadiens achètent plus d'habitations aux États-Unis que les ressortissants de tout autre pays étranger, selon une étude américaine.                      

LA PRESSE CANADIENNE

L'Association nationale des courtiers en immeubles affirme que les Canadiens ont acheté 23% de toutes les habitations américaines vendues à des étrangers durant la période de 12 mois terminée le 31 mars.

Les Mexicains ont été deuxièmes, avec 10%, suivis par des acheteurs du Royaume-Uni (9%) et de Chine (8%). Les Allemands ont fait l'acquisition d'environ 8% des domiciles vendus à des étrangers aux États-Unis.

Selon l'étude, dont les résultats ont été rendus publics ce mois-ci, le prix moyen versé par les acheteurs internationaux pour une habitation aux États-Unis a été de 219 400 $, en baisse par rapport à celui de 247 100 $ enregistré un an auparavant.

La vigueur du dollar canadien et la baisse de valeur des biens immobiliers aux États-Unis incitent davantage de Canadiens à investir dans le secteur immobilier américain. Ils se portent surtout acquéreurs de copropriétés et de maisons unifamiliales isolées.

Des transactions immobilières impliquant des acheteurs internationaux ont été enregistrées dans 39 États américains en 2010. La majorité d'entre elles, soit 53%, ont eu lieu en Floride, en Californie, en Arizona et au Texas, tous des États du Sud.