Source ID:; App Source:

Le lobbying américain s'organise contre les taxes douanières imposées par Trump

Déplorant le déséquilibre commercial des États-Unis avec le... (REUTERS)

Agrandir

Déplorant le déséquilibre commercial des États-Unis avec le reste du monde, le président américain a promulgué des hausses de droits de douane de 25% sur les importations américaines d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Plus de 80 groupes de pression des secteurs agricole, industriel, technologique, des services et de la distribution ont annoncé mercredi le lancement d'une vaste campagne pour dénoncer la politique protectionniste de Donald Trump.

Déplorant le déséquilibre commercial des États-Unis avec le reste du monde, le président américain a promulgué des hausses de droits de douane de 25% sur les importations américaines d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

Il a en outre imposé des tarifs douaniers supplémentaires de 25% sur 50 milliards de dollars de marchandises chinoises importées aux États-Unis.

Les partenaires américains ont rétorqué en taxant à leur tour les marchandises américaines, en particulier la Chine qui a pris des représailles identiques en imposant des taxes de 25% sur 50 milliards de dollars de biens américains.

Les groupes de pression se sont regroupés au sein d'une coalition «pour s'opposer aux taxes douanières et mettre en lumière les bénéfices du commerce international pour l'économie américaine», expliquent-ils dans un communiqué commun.

Leur campagne de plusieurs millions de dollars, qui prendra notamment la forme de publicités sur les réseaux sociaux et d'événements pour sensibiliser le Congrès, entend mettre en lumière des exemples concrets d'entreprises, de familles, de travailleurs déjà affectés par ces tarifs douaniers.

«Tous les pans de l'économie américaine ont à perdre dans une guerre commerciale», a commenté Matthew Shay, président de la Fédération nationale des détaillants, pointant du doigt les pertes d'emplois et la hausse des prix.

«Les emplois américains dans le secteur des fruits de mer sont alimentés par le commerce international», a détaillé de son côté John Connelly, président de la fédération nationale de la pêche.

«Quand les fruits de mer sont importés aux États-Unis, ils sont transportés, stockés, transformés, coupés (...) distribués et vendus dans les magasins et les restaurants», rappelle-t-il, ajoutant que le secteur, dont les marges sont faibles, ne peut supporter des taxes douanières supplémentaires.

Cette campagne intervient alors que l'administration Trump doit promulguer des tarifs douaniers de 25% sur 200 milliards de dollars de biens chinois additionnels.

Le président américain a aussi menacé de taxer l'ensemble des importations chinoises, soit plus de 500 milliards, si Pékin n'acceptait pas de réduire le colossal déficit américain (plus de 375 milliards en 2017).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer