Les ventes de maisons neuves aux États-Unis ont rebondi en janvier, mais moins fortement que prévu, a annoncé jeudi le département du Commerce.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières et en rythme annualisé, le nombre de transactions s'est élevé à 555 000, en hausse de 3,7% sur le chiffre de décembre, révisé en légère baisse de 1000 à 535 000.

Les analystes s'attendaient à une hausse plus significative, à 566.000.

Sur 12 mois, les ventes de décembre sont en progression de 5,5%.

Le prix médian d'une maison en janvier s'est établi à 312 900 dollars tandis que le prix moyen était de 360.00 dollars.

Le stock des maisons à vendre restait faible, mais en progrès en janvier, à 265 000. Au rythme des ventes de janvier, il faudrait 5,7 mois pour épuiser ces stocks, selon les chiffres du ministère.

Les ventes de maisons neuves avaient atteint leur niveau record au pic de la bulle immobilière en juillet 2005, grimpant à 1,39 million de transactions.

Dans le sillage de la crise financière de 2008 provoquée par les prêts immobiliers à risques («subprimes»), elles avaient par la suite chuté à leur plus bas niveau en février 2011, à seulement 270.000.