James Bullard craint que la Fed ne soit trop patiente

James Bullard, président et chef de la direction... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

James Bullard, président et chef de la direction de la Réserve fédéral américaine de Saint-Louis.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un responsable de la banque centrale américaine a estimé jeudi que la Réserve fédérale (Fed) était «très patiente» par rapport à un futur relèvement des taux d'intérêt qui devrait intervenir, selon lui, dès la fin du premier trimestre 2015.

James Bullard, président de l'antenne régionale de la Fed de Saint Louis (Missouri), a estimé qu'«une première hausse des taux d'intérêt à la fin du premier trimestre 2015 serait déjà en retard sur ce que préconisent les règles ordinaires de la politique monétaire».

Lors d'une conférence à Tupelo (Mississippi), M. Bullard, qui n'est pas un membre votant cette année du Comité de politique monétaire (FOMC), a estimé que les performances de l'économie américaine avaient «dépassé les attentes» exprimées en septembre 2012 au moment où a été enclenché le troisième cycle d'assouplissement monétaire.

Il a ajouté que le recul plus rapide qu'attendu du taux de chômage à 6,1% aujourd'hui était «une surprise considérable».

«Pourquoi le Comité monétaire n'a-t-il pas bougé sur les taux d'intérêt? On peut en déduire que le Comité est très patient concernant une prochaine hausse des taux», a-t-il affirmé.

Les taux d'intérêt, maintenus proches de zéro depuis fin 2008, devraient le rester pendant «une période considérable» après l'arrêt des achats d'actifs qui doit intervenir fin octobre, a encore promis le FOMC à l'issue de sa réunion mi-septembre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer