Le nombre d'Américains ayant fait une demande de prestations d'assurance-emploi a chuté à son niveau le plus bas en près de deux ans et demi, la semaine dernière, signe que le marché du travail s'améliore peu à peu aux États-Unis.

ASSOCIATED PRESS

Les demandes ont diminué de 34 000, à 388 000, soit le total le moins élevé enregistré depuis juillet 2008, a fait savoir jeudi le département américain du Travail. Le nombre de demandes avait reculé ou était demeuré inchangé lors de cinq des six précédentes semaines.

Un nombre de demandes de prestations d'assurance-emploi inférieur à 425 000 reflète une modeste croissance de l'emploi. Toutefois, les économistes affirment que ce chiffre doit chuter à 375 000 ou moins sur une base constante pour faire reculer le taux de chômage.

Les demandes de prestations d'assurance-emploi ont atteint un sommet de 651 000 durant la récession.

Certains observateurs jugent que le plus récent rapport, qui couvre la semaine de la fête de Noël, ne constitue pas un reflet fiable de la situation car plusieurs bureaux gouvernementaux ont été fermés pendant au moins une journée. D'autres facteurs saisonniers peuvent également fausser les données.

Néanmoins, des économistes ont estimé que la tendance à la baisse était ce qui comptait le plus.