Les dirigeants de la banque centrale des États-Unis (Fed) ont entamé mardi à Washington une réunion de politique monétaire de deux jours, dont les observateurs guetteront surtout le signe d'une éventuelle disposition en faveur d'une hausse de taux.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) s'est réuni à 14h au siège de la Réserve fédérale, a indiqué un porte-parole de la banque centrale.

Le communiqué final rendant compte de ses décisions et de son appréciation de la conjoncture est attendu pour mercredi, vers 14h15.

Depuis la dernière réunion du FOMC, mi-mars, la conjoncture s'est notablement améliorée pour l'économie américaine.

Vendredi, le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, est allé jusqu'à dire pour la première fois que l'économie du pays pourrait croître sans le soutien des autorités en 2011.

La Réserve fédérale a pris acte des progrès récents. Excluant quasi tout risque de rechute, Ben Bernanke, son président, a estimé mi-avril que «la hausse de la demande finale devrait être suffisante pour assurer une reprise économique modérée dans les trimestres à venir».

Pour autant, la Fed estime que les entraves à la croissance restent nombreuses, qu'il s'agisse du maintien d'un chômage élevé, des conditions toujours défavorables pesant sur l'octroi de crédits, ou des difficultés financières des Américains liées à leur endettement.

En conséquence, ni les économistes ni les marchés ne prévoient que la banque centrale relève son taux directeur, qui est quasi nul depuis la mi-décembre 2008 afin de stimuler l'activité en abaissant au maximum le coût du crédit.

Les spéculations montent cependant sur la question de savoir si les membres du FOMC jugeront toujours nécessaire de maintenir encore longtemps le taux directeur de la Fed extrêmement bas, comme ils le répètent à l'issue de chacune de leurs réunions depuis plus d'un an.

Quelques membres du FOMC plaident pour que la Fed signale son intention de relever son taux, mais ils apparaissent minoritaires.