Le PDG de Goldman Sachs et plusieurs autres membres de l'état-major de la banque d'affaires sont poursuivi en justice par deux actionnaires, qui leur reprochent d'avoir manqué de vigilance en s'engageant sur le marché des subprimes.

ASSOCIATED PRESS

La plainte déposée jeudi à New York devant la cour suprême de l'Etat met en cause nommément Lloyd Blankfein et tous les membres de son conseil d'administration.

Elle fait suite à une action menée au civil la semaine passée par la SEC, le gendarme de la Bourse, à propos des mêmes investissements hasardeux. D'après la SEC, Goldman a commis des fraudes aux règles régissant les établissements bancaires en ne publiant pas tout ce qu'elle savait sur ces titres reposant sur des garanties fragiles. Sinon, elle aurait risqué d'effrayer ses clients, estime l'organisme de contrôle financier.

Les deux plaintes mettent en avant les «ratages systématiques» de la banque qui pendant trois ans et demi n'a pas contrôlé les placements à risque Abacus, au coeur du dossier. Les pertes se montent à un milliard de dollars.

La SEC a relevé un conflit d'intérêts sur la vente du produit d'investissement complexe au moment de l'effondrement du marché immobilier en 2007. Goldman Sachs avait caché à ses investisseurs que l'un de ses clients, le fonds d'investissement Paulson, prenait des positions sur le marché immobilier contre ce produit financier, alors même qu'il avait aidé à le créer.