Source ID:; App Source:

Rio Tinto vend au norvégien Hydro ses actifs dans l'aluminium

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a accepté mardi de vendre au... (PHOTO FOURNIE PAR RIO TINTO)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR RIO TINTO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sydney

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a accepté mardi de vendre au norvégien Hydro une série d'actifs dans l'aluminium européen, un accord à 345 millions de dollars qui confirme sa stratégie de rationalisation.

L'offre d'Hydro concerne sa fonderie ISAL, en Norvège, la participation de 53,3% de Rio dans l'usine d'anodes Aluchimie aux Pays-Bas et ses 50% dans une usine de fluorure d'aluminium en Suède.

Le directeur général du département aluminium de l'anglo-australien, Alf Barrios, a déclaré que la vente serait finalisée au deuxième trimestre.

«Cette offre pour la vente de ces actifs témoigne une nouvelle fois de l'engagement de Rio Tinto à renforcer son activité et sa rentabilité en rationalisant son portefeuille», a-t-il déclaré.

Le minerai de fer est au coeur de l'activité de Rio et le groupe mène depuis quelques temps une campagne de restructuration pour dégager de la trésorerie. Rio est en train de se débarrasser de certains actifs, y compris la vente de la plupart de ses parts dans le charbon australien.

En 2016, il avait vendu à la multinationale Simec, 100% de sa filiale Alcan Aluminium UK, pour 410 millions de dollars.

Rio Tinto vient d'annoncer un dividende record ainsi qu'un bénéfice net quasi doublé en 2017, à 8,76 milliards de dollars, en hausse de près de 90%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer