Source ID:; App Source:

Barrick Gold doit respecter les normes, dit Pinera

Le gisement Pascua Lama au Chili contiendrait des... (Photo Jorge Saenz, AP)

Agrandir

Le gisement Pascua Lama au Chili contiendrait des réserves de 17,9 millions d'onces d'or selon Barrick Gold.

Photo Jorge Saenz, AP

Agence France-Presse
OTTAWA

Le président chilien Sebastian Pinera a averti jeudi à Ottawa la compagnie minière canadienne Barrick Gold qu'elle devait respecter les normes environnementales du Chili pour pouvoir poursuivre le développement d'un des plus gros projets de mine d'or dans le monde.

La semaine dernière, les autorités environnementales du Chili ont infligé une amende de 16,4 millions de dollars à Barrick, le plus grand producteur d'or de la planète, invoquant des «manquements gravissimes» aux règles de respect de l'environnement dans la réalisation du projet Pascua Lama.

Le 10 avril, la justice chilienne avait ordonné le gel du chantier à la suite d'un recours déposé par des communautés locales contre le projet Pascua Lama, qui selon elles, ne respecte pas les normes environnementales.

«Les investissements canadiens sont les bienvenus au Chili» et «nous avons un système démocratique basé sur la primauté de la loi», a déclaré le président Pinera lors d'une conférence de presse commune avec le premier ministre canadien Stephen Harper.

Mais «la compagnie n'a pas respecté toutes les conditions prévues dans l'évaluation d'impact environnemental» réalisée avant l'approbation du projet en 2001, a-t-il déclaré. Les responsables de Barrick «sont d'accord avec ça», a-t-il ajouté.

La société canadienne a promis la semaine dernière qu'elle ferait tout pour se conformer à la décision des autorités chiliennes et respecter «les plus hauts standards environnementaux».

«Nous avons identifié 23 points où ils devront améliorer leur façon de faire par rapport à l'environnement au Chili», a indiqué le président chilien.

«J'espère, par conséquent, que s'ils remplissent toutes les conditions qui étaient initialement prévues lorsque cet investissement a été approuvé, ce dernier pourra se poursuivre (...) conformément à la loi, aux procédures et aux normes sur l'environnement mises en place par le gouvernement chilien», a-t-il dit.

Le Chili a reproché notamment à l'entreprise de ne pas avoir respecté ses obligations dans la gestion des eaux et de n'avoir pas remis une documentation précise et fiable sur les caractéristiques du projet.

Le gigantesque gisement Pascua Lama, qui contiendrait des réserves de 17,9 millions d'onces d'or selon Barrick Gold, se situe près de glaciers à 5000 m d'altitude, à cheval sur la frontière en l'Argentine et le Chili.

Barrick avait prévu une mise en service au second semestre 2014, à raison de 800 000 à 850 000 onces d'or par an durant les cinq premières années, après un investissement de 8 milliards de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer