L'exploitant de pipelines et producteur d'énergie Transcanada (T.TRP) a affiché vendredi un bénéfice du premier trimestre en chute de près de 10%, ses revenus ayant diminué pendant qu'il continuait à investir des capitaux dans des projets d'expansion.

LA PRESSE CANADIENNE

Le bénéfice net de la société de Calgary a retraité à 303 millions au plus récent trimestre, par rapport à 334 millions pour la même période un an plus tôt. Par action, ces profits se sont établis à 43 cents, contre 54 cents l'an dernier.

Le bénéfice comparable - observé de plus près par les analystes, car il exclut généralement les éléments non récurrents - s'est chiffré à 328 millions, soit 48 cents par action, ce qui s'est avéré inférieur de deux cents aux attentes des analystes.

La baisse des profits est attribuable à l'affaiblissement des prix de l'énergie et à une hausse des coûts de développement associée au projet Alaska Pipeline, a affirmé dans une déclaration le président et chef de la direction de Transcanada, Hal Kvisle, qui prendra sa retraite en juin.

L'Alaska Pipeline est l'un des multiples projets de Transcanada en expansion ou en voie de l'être.

Les revenus ont retraité à 1,95 milliard, alors qu'ils étaient de près de 2,2 milliards l'an dernier. Les analystes tablaient sur une hausse des revenus, et la moyenne de leurs prévisions à ce chapitre était de 2,29 milliards.

En plus d'être le plus grand transporteur de gaz naturel en Amérique du Nord - avec un réseau de pipelines de 60 000 kilomètres -, Transcanada est aussi un grand joueur du secteur de la génération d'énergie.

Son action prenait vendredi après-midi 44 cents à la Bourse de Toronto, pour s'échanger à 36,09 $.