Les métaux du groupe platine ont décroché de nouvelles médailles cette semaine, touchant des records depuis plus d'un an, tandis que l'or et l'argent terminaient en petite baisse.

AGENCE FRANCE-PRESSE

OR

Les cours de l'or ont terminé la semaine en baisse, après avoir effacé des pertes plus importantes subies en début de semaine en raison de l'affaire Goldman Sachs.

En début de semaine, les cours du métal jaune ont continué à faiblir. Victime comme d'autres actifs financiers, de l'inquiétude suscitée par les poursuites du gendarme boursier américain contre la prestigieuse banque d'affaire Goldman Sachs, accusée de fraude, l'or a plongé jusqu'à 1124$ l'once lundi.

Par la suite, le marché a peu à peu effacé ses pertes, sans toutefois réussir à retrouver son niveau de vendredi dernier. Utilisé comme monnaie refuge face à un euro miné par la crise grecque, le dollar est monté jeudi à son niveau le plus fort depuis avril 2009, freinant les achats d'or.

«L'or oscille comme tous les autres actifs à risque au gré des mouvements de change», soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste chez Commerzbank.

Paradoxalement, «l'or est aussi l'ultime valeur refuge qui puisse profiter d'achats de couverture contre les risques de défaut d'un Etat» soulignait-il.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a fini à 1139,50$ vendredi au fixing du soir, contre 1151,50$ le vendredi précédent.

ARGENT

L'once d'argent a suivi la même trajectoire que l'or, finissant en petite baisse après un plongeon en début de semaine.

«L'argent évolue sous le seuil de 18 dollars l'once, faisant preuve d'une robustesse relative malgré des ventes importantes de la part des fonds cotés», observait Eugen Weinberg, économiste chez Commerzbank. Selon lui, la résistance du métal à ces liquidations était attribuable à «la composante industrielle» de ce métal, soutenu par les achats physiques d'industriels.

L'once d'argent a fini à 17,89$ jeudi, contre 18,34$ jeudi dernier.

PLATINE/PALLADIUM

Ignorant la progression du dollar, les métaux du groupe platine ont continué sur leur lancée et atteint des sommets inédits depuis des mois.

Le platine a grimpé jusqu'à 1754$ l'once, un prix plus atteint depuis juillet 2008. De son côté, le palladium a atteint 572$ l'once, du jamais vu depuis mars 2008.

La production de platine et de palladium a chuté en 2009 mais elle devrait se remettre à croître cette année à moins d'un choc sur l'offre imprévu, et les surplus de platine vont rester élevés, selon les données publiées jeudi par le cabinet GFMS.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a fini à 1725$ vendredi contre 1708$ l'once vendredi dernier.

L'once de palladium a terminé à 555$ contre 532$ une semaine plus tôt.