Le producteur américain d'aluminium Alcoa (AA) table sur une nouvelle perte au premier trimestre, principalement due à la chute de la demande et des prix ainsi qu'à son désengagement d'une structure commune avec son partenaire chinois Chinalco.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nos résultats du premier trimestre continuent à souffrir du retournement économique mondial, qui a eu un effet négatif sur le prix et la demande pour l'aluminium, l'alumine et les produits issus de la transformation de l'aluminium», a annoncé la société dans un document adressé aux autorités boursières lundi soir.Le groupe n'a pas chiffré l'étendue attendue de sa perte, mais a confirmé une moins-value de 120 millions de dollars US consécutive à son investissement, conjointement avec Chinalco, dans le groupe minier Rio Tinto.

Alcoa, qui a annoncé lundi une réduction de 82% son dividende et l'accentuation de sa restructuration, voyait son titre attaqué en Bourse mardi sous l'effet de ces mauvaises nouvelles: il perdait 10,48% à 5,48 $ US vers 10h10.

Un analyste de la Banque de Montréal [[|ticker sym='T.BMO'|]] se demande mardi «si Alcoa peut atteindre ses objectifs de réduction de coûts».

«Si le prix de l'aluminium ne remonte pas au-dessus de 80 cents la livre, BMO Research pense que la position financière d'Alcoa est discutable», ajoutait-il.

Les prix de l'aluminium ont plongé de 56% durant les six derniers mois de 2008, tandis que la crise de l'automobile, des équipements pour les transports et de la construction a pesé sur la demande.

Alcoa est déjà tombé dans le rouge en 2008, avec une perte annuelle de 74 millions, mais de 1,191 milliard sur le seul quatrième trimestre.