Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Emilie Laperrière LA PRESSE

Je ne l'ai pas vraiment choisi, ça s'est dessiné pour moi au fil des responsabilités qu'on m'a confiées et des postes que j'ai occupés. Le côté gestion me plaît bien.

En quoi consiste votre travail ?

Je fais beaucoup de gestion des opérations, comme on organise une centaine d'activités par année. Je m'occupe aussi du plan stratégique, des ressources humaines (nous comptons 5 employés permanents et 200 bénévoles), j'entretiens les partenariats et je fais de la représentation.

Qu'avez-vous fait comme études ?

J'ai complété un baccalauréat en relations publiques et une maîtrise en communication à l'UQAM. Dans les dernières années, j'ai aussi suivi des formations en gestion à l'Université McGill et à HEC Montréal.

Quel a été votre cheminement professionnel ?

J'ai travaillé 12 ans chez Infopresse, où j'ai grimpé les échelons jusqu'à la direction générale. Je suis directrice générale de la Jeune Chambre de commerce de Montréal depuis septembre 2014.

Décrivez une journée typique de travail.

C'est très difficile de répondre à ça, parce que mon horaire varie beaucoup, selon les demandes. Je travaille généralement au bureau, où j'ai des réunions avec mon équipe. Je dois aussi être présente dans les événements que l'on organise. Je ne fais pas vraiment du 9 à 5 !

Quel est votre plus grand défi ?

Je dois apprendre à gérer des bénévoles, ce qui est nouveau pour moi. Entretenir des partenariats aussi. Je dois également trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle, pour éviter que le travail prenne toute la place.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail ?

Le fait que ce soit super varié. J'aime gérer et coacher une équipe et être entourée de gens très allumés. J'ai l'impression de contribuer à l'avancement de l'organisation.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier ?

Le côté « doute ». Même si je suis directrice générale, je n'ai pas réponse à tout et je ne suis pas toujours sûre de mes décisions.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises ?

Il faut du leadership, d'abord. Pour être un bon gestionnaire, on doit également être capable de travailler en équipe, être curieux et calme et savoir gérer son stress.

-------------

En chiffres

Perspectives d'emploi (2013-2017) : favorables

Personnes en emploi (2012) : 6000

Taux de chômage (2012) : faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017) : modérée

Salaire horaire médian (2011-2013) : 30,62 $

Source : Emploi-Québec - Information sur le marché du travail