Portrait: Annabelle Ouellette, directrice de production

Annabelle Ouellette, directrice de production chez Mondor, à... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Annabelle Ouellette, directrice de production chez Mondor, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Haspeck

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

J'adore les tissus, les vêtements et la gestion d'entreprise, donc je voulais travailler dans ce domaine.

En quoi consiste votre travail?

Je m'assure de la livraison du produit fini dans les temps, de la qualité et de la quantité requises par les clients. Je suis responsable d'une équipe de cadres qui doit entre autres voir au développement de produits, au processus de production, à la gestion de la main d'oeuvre, à la sous-traitance et à la planification des commandes.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai une AEC en design de mode et un DEC en fabrication textile qui inclut un volet de gestion.

Quel a été votre cheminement professionnel?

En terminant mes études, j'ai travaillé en ingénierie pour déterminer les méthodes de fabrication et les temps d'opération dans la fabrication de meubles. J'ai exercé le même travail chez Mondor, entreprise qui conçoit des tenues d'entraînement et de compétition pour des athlètes pratiquant le patinage artistique, entre autres. J'y travaille depuis près de 15 ans. J'ai ensuite été attitrée à des responsabilités diverses de gestion, jusqu'au poste de direction de production, en 2008.

Décrivez une journée typique de travail.

Je consulte les différents rapports qui sont produits par mes équipes ou qui sont extraits du système d'exploitation. Ils me servent de tableau de bord pour la prise de décisions. Je vérifie les entrées de commandes et l'état des livraisons. J'ai beaucoup d'interactions et de prises de décisions avec le personnel-cadre et les différents employés de l'entreprise.

Quel est votre plus grand défi?

Il s'agit de faire face à la constante évolution des besoins et des attentes du marché et de s'y adapter rapidement. Je dois composer avec une pénurie de main-d'oeuvre qualifiée dans un secteur où les marges de profit sont minces, en plus d'évoluer dans un marché très compétitif sur le plan international.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

J'aime la variété des responsabilités et le plus satisfaisant: l'atteinte de résultats. J'aime voir les gens se déployer pour accomplir des réalisations.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Je pense que le niveau de difficulté et les défis auxquels une entreprise de vêtements doit faire face sont parfois sous-estimés. Les gens ne sont pas conscients de la variété des habiletés requises et des responsabilités.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

Des aptitudes en communication sont essentielles puisqu'on est en constante relation avec des gens de différents niveaux et secteurs. Une bonne capacité d'analyse est aussi nécessaire pour bien cerner les problématiques et trouver des solutions.

En chiffres

Perspectives d'emploi (2013-2017): acceptables

Taux de chômage (2012): faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017): faible

Revenu annuel d'emploi (2010): 67 000$

Source: Emploi-Québec-Information sur le marché du travail




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer