Source ID:584990; App Source:cedromItem

Aérospatiale: un portail pour la relève

«L'aérospatiale est un domaine très exigeant puisqu'il inclut des... (Photo archives Reuters)

Agrandir

«L'aérospatiale est un domaine très exigeant puisqu'il inclut des sciences et des technologies, alors il faut faire des efforts pour s'assurer de demeurer une industrie attrayante et que les jeunes aient envie de persévérer dans leurs études», estime Suzanne Benoit, présidente-directrice générale d'Aéro Montréal.

Photo archives Reuters

L'aérospatiale jouit d'une bonne visibilité au Québec, notamment grâce à la présence de grands leaders de l'industrie sur le territoire, mais elle vivra comme les autres secteurs d'activité les contrecoups des nombreux départs à la retraite dans les prochaines années. Pour s'assurer d'attirer une relève suffisante et qualifiée, l'industrie se positionne en lançant Aéro Portail, une plateforme numérique où convergeront les entreprises, les établissements de formation et la relève.

Vous y ferez connaissance avec Carole Pilon, pilote d'essai chez Bombardier Aéronautique. Puis avec Jean Baudin, technicien avionique chez L3-MAS, où il est responsable de l'électronique des cockpits d'avions commerciaux et militaires. Vous rencontrerez également Pierre-Luc Camiré, ingénieur d'essai chez Héroux-Devtek. Avec des capsules vidéo mettant en vedette des travailleurs de l'industrie, Aéro Portail veut inspirer les jeunes en leur présentant différentes possibilités de carrière. Le portail leur permettra aussi de trouver rapidement des réponses à leurs questions concernant les programmes d'études, les établissements de formation et les entreprises du domaine. Le lancement d'Aéro Portail se déroulera le jeudi 25 septembre en soirée au Centre des sciences de Montréal où on attend principalement des jeunes de 16 à 25 ans.

«L'aérospatiale est populaire auprès des jeunes, mais c'est un domaine très exigeant puisqu'il inclut des sciences et des technologies, alors il faut faire des efforts pour s'assurer de demeurer une industrie attrayante et que les jeunes aient envie de persévérer dans leurs études», affirme Suzanne Benoit, présidente-directrice générale d'Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec.

«Nous voulons aussi nous assurer d'attirer des femmes et des immigrants dans l'industrie», ajoute-t-elle.

Grand besoin de main-d'oeuvre

L'organisation a créé Aéro Portail en partenariat avec le Comité sectoriel de main-d'oeuvre en aérospatiale du Québec (CAMAQ) à la suite de la demande de l'industrie, dont les besoins de main-d'oeuvre qualifiée seront importants dans les prochaines années.

Seulement en 2014, le secteur manufacturier de l'industrie aérospatiale prévoit créer 1063 postes et devoir recruter 2127 travailleurs pour remplacer la main-d'oeuvre existante, pour un total de près de 3200 embauches, d'après les prévisions du CAMAQ.

D'ici 2023, 14 157 nouveaux postes devraient être créés et 26 103 embauches seront nécessaires pour remplacer des employés, pour un total de 40 260 postes à pourvoir, toujours d'après le CAMAQ.

Lors du lancement d'Aéro Portail, 17 entreprises et organisations seront présentes pour rencontrer les jeunes et discuter des différentes possibilités de carrière.

«Nous voulons que les jeunes connaissent mieux l'industrie et qu'ils voient qu'il y a des possibilités de carrière intéressantes, précise Mme Benoit. Parce qu'une fois qu'un jeune entre dans l'industrie, c'est assez rare qu'il la quitte. On y trouve énormément de défis à relever puisque les technologies évoluent très rapidement, alors c'est très stimulant. C'est aussi une industrie où les emplois sont très bien rémunérés. L'aérospatiale est le secteur le mieux rémunéré dans l'industrie manufacturière.»

Créer une communauté

La grappe aérospatiale du Québec souhaite qu'Aéro Portail devienne la porte d'entrée des jeunes dans l'industrie, et elle a pensé à ceux encore très indécis quant à leur avenir. Pour les aider, Aéro Portail propose le volet conseiller virtuel, où on invite le visiteur à répondre à un questionnaire.

«Le jeune se fera ensuite proposer par le conseiller des métiers en aérospatiale reliés à sa personnalité et il pourra analyser les programmes de formation suggérés», indique Suzanne Benoit.

Aéro Montréal attend 400 personnes au lancement d'Aéro Portail le 25 septembre, dès 17h. Des clubs étudiants universitaires seront sur place pour présenter leurs prouesses. Si dame Nature le permet, le club étudiant de l'École de technologie supérieure (ETS) fera voler son drone.

La soirée avec DJ se déroulera sur le belvédère du Centre des sciences de Montréal avec vue panoramique sur la ville et le fleuve.

«La soirée s'adresse particulièrement aux jeunes des cégeps et des universités et nous souhaitons aussi qu'ils échangent entre eux, affirme Mme Benoit. Par exemple, les étudiants dans le domaine de l'aérospatiale font des stages en entreprises, alors ce sera un bon endroit pour discuter de leurs expériences. Nous souhaitons vraiment créer une communauté.»

------------------

La soirée de lancement est gratuite, mais il faut s'inscrire ici: www.evenement.aeroportail.ca.

Pour jeter un coup d'oeil sur le portail avant le lancement officiel: www.aeroportail.ca

------------------

L'INDUSTRIE AÉROSPATIALE AU QUÉBEC

> Plus de 43 500 travailleurs

> Plus de 200 entreprises

> 98% des emplois dans le secteur au Québec sont dans la grande région de Montréal.

> À Montréal, 1 personne sur 96 a un emploi relié au secteur aérospatial.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer