Chaque semaine, La Presse vous présente une personne qui a osé effectuer un grand changement de carrière. Aujourd'hui, l'histoire d'Isabelle Sirois, propriétaire de la boutique Chez Marikit'art.

Mis à jour le 28 mars 2011
Martine Letarte LA PRESSE

Je suis designer d'intérieur et je travaillais pour Hydro-Québec depuis sept ans, mais en parallèle, je fabriquais toujours des bijoux et des dessins. Et je rêvais d'avoir mon commerce un jour.

Mes amis et mes collègues m'achetaient plusieurs créations. De fil en aiguille, cette passion est devenue plus forte que le reste. Avec mon travail à temps plein, je manquais de temps pour tout faire. Finalement, avec le soutien de mon conjoint, j'ai décidé de foncer! Il faut dire que j'ai toujours aimé les défis!

J'ai fait mon plan d'affaires et j'ai suivi des formations sur différents aspects du démarrage d'entreprise. Lorsqu'est venu le temps de démissionner, je dois avouer que je traînais la patte! C'était un gros changement!

C'est lorsque j'ai trouvé mon local, à L'Assomption, que tout s'est enchaîné. J'ai démissionné le 6 août; on a fait des travaux et j'ai ouvert la boutique en octobre. Je vends mes créations et celles d'autres créateurs québécois. J'ai aussi un atelier de création de bijoux pour les clients. C'est certain que c'est beaucoup de travail d'avoir son commerce, mais ça se passe bien, même si avec une entreprise en démarrage, il faut être capable de vivre avec l'insécurité financière. J'ai zéro regret!

Vous avez effectué un changement de carrière et vous aimeriez nous en parler? Écrivez-nous à mletarte@lapresse.ca