La chaîne de cafés Second Cup a indiqué lundi avoir formé un comité spécial afin d'évaluer ses options stratégiques.

Mis à jour le 31 oct. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

Plus tôt cette année, l'entreprise établie à Mississauga, en Ontario, avait indiqué qu'elle désirait refinancer sa dette.

La mise en place d'un comité chargé de l'évaluation d'options stratégiques se traduit souvent par une vente ou une transaction majeure.

La chaîne de cafés a éprouvé des difficultés à conserver ses parts de marché face à des concurrents comme Tim Hortons et Starbucks, qui poursuivent leur expansion.

Au dernier trimestre, Tim Hortons a ajouté 25 restaurants à son réseau, qui compte plus de 3700 établissements au Canada, alors que Starbucks compte 1378 établissements au pays.

Second Cup, qui a vu le jour en 1975, compte 298 établissements franchisés au Canada, comparativement à 327 il y a un an.

L'entreprise a également dévoilé une perte nette de 75 000 $, ou un cent par action, au troisième trimestre terminé le 24 septembre, ce qui représente une amélioration par rapport une perte nette de 1,1 million de dollars, ou neuf cents par action, à la même période l'an dernier.

Les revenus ont été de 7,7 millions, comparativement à 9,3 millions au troisième trimestre de 2015.

Les ventes comparables, un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail, ont reculé de 1,2% au troisième trimestre, notamment en raison de la morosité économique en Alberta.