Source ID:; App Source:

Les créanciers des boutiques Signal et L'Ensemblier se prononcent

Les activités des boutiques de vêtements et de... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Les activités des boutiques de vêtements et de jeans pourront ainsi être poursuivies à la suite d'un processus de restructuration.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les créanciers des boutiques Signal et L'Ensemblier se sont prononcés mardi à Rimouski en faveur des propositions du syndic Raymond Chabot.

Les activités des boutiques de vêtements et de jeans pourront ainsi être poursuivies à la suite d'un processus de restructuration.

Les deux compagnies avaient soumis une proposition à leurs créanciers au début du mois de février.

Depuis septembre, les deux entreprises étaient placées sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

En vertu de la restructuration, la bannière Signal a été abandonnée et certaines de ses boutiques ont été reconverties en boutiques L'Ensemblier.

Des 45 boutiques dénombrées, il en reste maintenant 27 au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Au cours du processus, une centaine d'emplois ont été perdus et 200 autres ont pu être conservés.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer