L'enseigne de vêtements Esprit, à la remorque de ses concurrents Zara et H & M, a renoué avec les bénéfices au premier semestre 2013/14 grâce à la fermeture de boutiques, un approvisionnement plus efficace des points de vente et un meilleur mix de produits.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Quelques mois après avoir annoncé la première perte annuelle depuis 1993, Esprit a fait état vendredi d'un bénéfice net de 95 millions de dollars de Hong Kong (plus de 13,6 millions de dollars) sur la période juillet-décembre, soit 5 cents par action.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 12,8 milliards dollars de Hong Kong

Esprit avait enregistré au premier semestre 2012/13 une perte de 465 millions dollars de Hong Kong pour un chiffre d'affaires de 13,6 milliards dollars.

Le résultat du semestre est néanmoins très nettement inférieur aux attentes des analystes interrogés par Capital IQ qui tablaient sur un bénéfice net de 21 cents par action, selon l'agence Dow Jones.

«La conjoncture reste très difficile», a expliqué Esprit dans un communiqué, en évoquant néanmoins une «stabilisation» sous l'effet des mesures engagées pour ce qu'il qualifie de «période de transition».

La chaîne de vêtements, fondée à San Francisco en 1968 et dont le siège est à Hong Kong, a fermé des dizaines de magasins en Amérique du Nord et en Europe pour se concentrer sur l'Asie et la Chine en particulier.

Elle réalise quelque 80 % de ses ventes en Europe mais elle considère la région Asie/Pacifique comme cruciale pour son avenir.

En 2012, Esprit avait recruté un ancien de Zara, Jose Manuel Martinez Gutierrez, au poste de directeur général, et levé 516 millions d'euros lors d'une émission d'actions à la Bourse de Hong Kong, pour reconstruire la marque.