L'Alberta va acheter des wagons-citernes pour accroître de 120 000 barils par jour ses exportations de pétrole, alors que le réseau existant d'oléoducs est totalement saturé, a annoncé mercredi la première ministre Rachel Notley.

Mis à jour le 28 nov. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette province, assise sur la troisième réserve d'or noir de la planète, a engagé des négociations avec des fournisseurs de wagons et s'attend à conclure l'achat d'ici « quelques semaines », a dit Mme Notley en souhaitant la participation du gouvernement fédéral.

Les nouveaux wagons entreront en service vers la fin de 2019, a-t-elle indiqué.

Selon les médias canadiens, c'est environ 1000 wagons que la province va acheter, une facture totalisant environ 3 milliards de dollars canadiens.

L'Alberta produit actuellement 250 000 barils de pétrole par jour de trop par rapport à la capacité existante de transport par oléoduc ou rail, a indiqué Mme Notley.

Faute d'oléoducs suffisants, les producteurs de la province « reçoivent 10 dollars le baril pour un bien se vendant ailleurs à plus de 50 dollars », a-t-elle dit dans un discours à Ottawa.

Cet écart défavorable de prix entre le pétrole de l'Ouest canadien et le brut de référence américain (WTI) se traduit en ce moment par un manque à gagner de 80 millions de dollars canadiens (53 millions d'euros) par jour pour l'économie de l'Alberta, a-t-elle souligné.

Elle s'est félicitée de la nationalisation cette année par le gouvernement canadien de l'oléoduc Trans Mountain, long de 1200 km entre l'Alberta et le port de Vancouver, mais elle estime que davantage doit être fait dans l'immédiat alors que le triplement de la capacité de ce pipeline est suspendu à la suite d'une décision de justice.

Le transport par rail du pétrole est très controversé au Canada depuis le déraillement d'un convoi de wagons-citernes à Lac-Mégantic en juillet 2013, qui avait fait 47 morts.

Le transport de pétrole par rail a décuplé au Canada depuis 2012 et a doublé en un an à 270 000 barils par jour en septembre, selon les plus récents chiffres de l'Office national de l'énergie du Canada.

Le Canada produit en ce moment environ 4,8 millions de barils équivalent pétrole par jour, en majeure partie du brut lourd provenant des sables bitumineux de l'Alberta.