Le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour s'établir à 5,9 % en janvier, a annoncé vendredi Statistique Canada.

LA PRESSE CANADIENNE

L'emploi a diminué de 88 000 en janvier, a ajouté l'agence fédérale. Le travail à temps partiel a connu un recul (- 137 000), tandis que le travail à temps plein a progressé (+49 000).

Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a augmenté de 289 000 ou de 1,6 %. Cette croissance est attribuée à une hausse du travail à temps plein (+ 414 000 ou +2,8 %), alors que le travail à temps partiel a diminué (- 125 000 ou -3,5 %). Au cours de la même période, le nombre d'heures travaillées s'est accru de 2,8 %.

Les baisses d'emploi les plus prononcées ont été enregistrées en Ontario et au Québec. Des reculs ont aussi été observés au Nouveau-Brunswick et au Manitoba.

Après trois mois de hausses, l'emploi a diminué de 17 000 au Québec, en raison d'une baisse du travail à temps partiel. Le taux de chômage a augmenté de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 5,4 % par suite d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a progressé de 71 000 (+1,7 %) au Québec, et le taux de chômage a diminué de 0,9 point de pourcentage.

Au Nouveau-Brunswick, l'emploi a diminué de 5800, et le taux de chômage a augmenté de 1,3 point de pourcentage pour s'établir à 9,1 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi a peu varié dans la province.