Source ID:; App Source:

Ottawa publie son déficit, encourageant pour la suite

Ce recul pour le dernier mois de l'exercice... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Ce recul pour le dernier mois de l'exercice financier était attendu; le déficit du mois de mars de l'an dernier avait été encore pire, se chiffrant à 8 milliards de dollars.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julian Beltrame
La Presse Canadienne
OTTAWA

Une hausse des recettes fiscales a aidé le Trésor fédéral à afficher son meilleur bilan financier depuis la récession, plaçant le gouvernement Harper sur la bonne voie pour éliminer le déficit budgétaire d'ici un an.

Le ministère des Finances a indiqué vendredi que les calculs préliminaires de l'exercice financier clos le 31 mars lui permettaient d'entrevoir une réduction de plus de 6 milliards du déficit, à 12,1 milliards de dollars.

Même si les chiffres finaux ne seront pas connus avant un certain temps, la situation actuelle place le gouvernement conservateur bien en avance sur ses prévisions, qui visaient un déficit budgétaire de 16,6 milliards de dollars pour l'exercice 2013-2014.

Tel qu'attendu pour les dernières semaines de l'exercice, le mois de mars a vu un énorme déficit de 6,7 milliards de dollars - le premier en quatre mois - mais cela ne fait pas dérailler les plans du gouvernement Harper en ce qui a trait à l'atteint de l'équilibre budgétaire.

Après avoir réalisé un déficit de 18,7 milliards de dollars en 2012-2013, les analystes s'attendent maintenant à ce que le déficit du plus récent exercice diminue aux environs de 12 milliards de dollars.

Le ministre des Finances, Joe Oliver, a indiqué cette semaine qu'il était confiant de voir des surplus d'ici à ce qu'il prépare son premier budget, au printemps prochain. Ce budget sera aussi le dernier avant la campagne électorale de l'automne 2015. Il a déjà estimé par le passé qu'il pourrait avoir sous la main un excédent atteignant jusqu'à 9 milliards de dollars.

Ce retour d'un excédent budgétaire est crucial pour le gouvernement conservateur de Stephen Harper, puisqu'il pourrait lui permettre finalement de mettre en place certaines mesures promises lors de la campagne électorale d'il y a quatre ans.

Le gouvernement se montre très fier d'avoir réussi à réduire les impôts, même en période de récession ou de faible croissance, tout en conservant une position financière relativement saine. Il a obtenu un bon coup de pouce en ce sens cette semaine, lorsque le Bureau du directeur parlementaire du budget a émis un rapport selon lequel les recettes fiscales tirées des Canadiens ont été réduites de plus de 30 milliards de dollars depuis 2005.

Vendredi, le ministère des Finances a essentiellement expliqué l'amélioration du bilan du plus récent exercice par une progression de 5,2 % des revenus - soit une hausse de 13,2 milliards de dollars par rapport à l'exercice précédent. La plupart des gains provenaient des impôts personnels et des revenus de la taxe sur les produits et services (TPS).

Les dépenses des programmes ont aussi progressé, mais au rythme plus modeste de 2,8 %, soit 6,8 milliards de dollars de plus qu'un an plus tôt.

Les frais de la dette publique ont diminué d'environ 176 millions de dollars, soit 0,6 %.

Pour le mois de mars seulement, les revenus ont progressé de 10,7 % par rapport à l'an dernier et les dépenses des programmes ont avancé de 3,9 %. Le déficit de mars 2013 s'était chiffré à 8 milliards de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer