Les PME veulent une baisse de leur taux d'imposition

Martine Hébert, la vice-présidente principale de la FCEI pour... (PHOTO YAN DOUBLET, LE SOLEIL)

Agrandir

Martine Hébert, la vice-présidente principale de la FCEI pour le Québec.

PHOTO YAN DOUBLET, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Lors d'une rencontre avec le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) a présenté les recommandations de ses membres en prévision du prochain budget.

La principale demande de la FCEI porte sur le taux d'imposition des petites entreprises. La Fédération souhaite que le taux soit réduit et passe graduellement de 11 % à 9 %, en commençant par une baisse de 0,5 % dès cette année.

La vice-présidente principale pour le Québec, Martine Hébert, souligne que les dernières statistiques sur l'emploi montrent à quel point l'économie canadienne demeure fragile. Selon elle, les PME peuvent contribuer à la solution, mais pour cela, elles ont besoin que le gouvernement crée un climat propice à la croissance.

Parmi les autres priorités budgétaires soulevées par la FCEI, on remarque le maintien du Crédit d'assurance-emploi pour l'embauche et la formation.

Par ailleurs, la Fédération a conseillé au ministre Flaherty de garder le cap sur l'élimination du déficit d'ici 2015.

La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer