La holding italienne Camfin, principal actionnaire de Pirelli, cinquième producteur mondial de pneumatiques, a annoncé dimanche soir avoir signé avec la société CNRC, contrôlée par ChemChina, un accord de «partenariat industriel à long terme concernant Pirelli».

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'accord prévoit la création d'une nouvelle société, Bidco, qui sera l'actionnaire principal de Pirelli et «sera indirectement contrôlée par CNRC, en partenariat avec Camfin», précise un communiqué.

«L'opération prévoit la nomination du président de la part de CNRC tandis que Marco Tronchetti Provera», l'actuel patron, restera «administrateur délégué», c'est-à-dire patron opérationnel du groupe.

«Le siège et le savoir-faire de Pirelli seront maintenus en Italie», précise le communiqué en ajoutant que leur éventuel déplacement ailleurs demandera une «majorité renforcée», la presse évoquant 80 % des voix.

Le prix proposé par les Chinois pour entrer au capital de Pirelli est de 15 euros par action, comme anticipé vendredi par la presse.

«Le partenariat avec un acteur global comme ChemChina [...] représente une grande opportunité pour Pirelli», a commenté M. Tronchetti Provera, cité par le communiqué.